L'expatriation au Royaume-Uni

L’État ferme deux mosquées à Sartrouville et Fontenay-aux-Roses

A Sartrouville dans la cité des Indes, les musulmans se retrouvent sans lieu de culte après la fermeture mardi par la préfecture des Yvelines de la salle de prière du quartier jugée par les services de l’intérieur comme «un foyer ancien de l’islam radical». Les responsables du lieu de culte démentent ainsi que les fidèles. Il faut rappeler que cette mosquée avait déjà été perquisitionnée le 23 novembre 2015, mais les résultats n’avaient rien donné.

Après les attentats du 13 novembre 2015, cette mosquée et ses fidèles avaient rendu hommage aux victimes des attentats de Paris place de l’Europe.



A Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), un arrêté préfectoral a entraîné la fermeture de la salle de prière du quartier du Paradis pour « apologie du terrorisme ». Les autorités reprochent à ce lieu de culte d’avoir laissé se tenir en son sein, le 8 septembre et le 15 septembre dernier, des propos « constituant une provocation à la haine ou à la violence ».

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "L’État ferme deux mosquées à Sartrouville et Fontenay-aux-Roses"

  1. Tous les prétextes et alibis sont propice de nos jours pour toutes les chancelleries occidentales à fermés les lieux de cultes, qu’ils soient à tord ou à raisons.Il fleur pas bon d’êtres musulman(n-e-s)! D’un autre côté aucune fierté les musulmans avancent têtes baissés et subissent les affres de la société,sans branchés, quoi qu’il en soit le mal est fait depuis belle lurette,l’exemple un Américain tue ses compatriotes ce n’est pas un terroriste c’est un « tireur » ç’aurait été un musulman c’est d’emblée un terroriste la morale de l’histoire le bouc émissaire c’est le musulman et en particulier un arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*