L'expatriation au Royaume-Uni

Quand Jeannette Bougrab, fille de harkis exprime sa haine de l’Islam

Quand une fille de traitres harkis exprime sa haine de l’Islam qui bouillonne en elle. J’ai appelé ici Jeannette Bougrab. Voici ce qu’elle dit :

« La violence est omniprésente dans l’Islam. Il n’y a pas d’autre choix pour la France que d’expulser l’Islam ».

C’est vrai que ce qui se passe actuellement en Birmanie, le génocide Rohingya, tout ça, c’est bien la preuve que le bouddhisme est 100% pacifique. Les guerres de Bush qui ont tué 4 millions de personnes au Moyen-Orient, justifiées en grande partie par des conservateurs évangéliques chrétiens blancs, ça montre aussi que le christianisme n’est que paix et amour. Les avions russes qui déchiquètent des bébés syriens, décollant avec la bénédiction de popes chrétiens orthodoxes, c’est encore un signe que le christianisme orthodoxe n’est que paix et sérénité. Les lynchages de masse commis par des fanatiques hindous contre des musulmans accusés d’avoir mangé de la viande de vache en Inde, c’est aussi une preuve que l’hindouisme, c’est juste de la paix, du yoga et de l’eau fraîche. Les chrétiens animistes centrafricains qui génocident les musulmans centrafricains en les mangeant vivants, c’est aussi une belle inspiration chrétienne, pacifique et pleine de bienfaisance. Les croisades, l’Inquisition, les évangélisations forcées en Amérique du Sud, c’était aussi une facette cachée des principes de convivialité chrétienne. Saint-Augustin qui justifie l’esclavage, c’est toute la beauté du code du travail chrétien. L’abbé Arnaud Amaury qui, en ordonnant le massacre de villageois « hérétiques » en 1209 disait « tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens », c’est encore le pacifisme chrétien.

Bien entendu, il n’y a que l’Islam qui est violent. C’est la religion des méchants car Daesh et Al-Qaida ont tué des innocents à Paris, Barcelone, New-York et dans le monde entier… dont 90% de musulmans, d’ailleurs.

Bref, vous comprenez que la fille de harkis Jeannette Bougrab, aveuglée par sa haine de l’Islam, est incapable de la moindre justesse d’analyse dans ce qu’elle dit, et que ses propos ne sont ni plus ni moins de la bouillie toute prête pour cerveaux embeaufés. En plus d’être incapable de la moindre originalité intellectuelle, notre pauvre Jeannette montre que comme tous les autres « collabeurs », elle est incapable d’exister en dehors de l’affichage perpétuel de la traitrise des siens. Traitrise qui, si elle n’est pas affichée assez intensément en public, fera que notre Jeannette retournera dans les abysses de l’oubli où ne se trouvera rien d’autre qu’un miroir. Celui qui lui reflète son insignifiance.

A propos de l'auteur

Salem BIN SAYYID
Journaliste indépendant

6 Commentaires sur "Quand Jeannette Bougrab, fille de harkis exprime sa haine de l’Islam"

  1. Salam aleykoum.

    l islam le fond de commerce de ces gens la !!!

  2. toute allégence a « DIEU » est CRIMINELLE, croyez , croyons tant que possible mais dans vos coeurs et non dans vos états

  3. Mohammed Larbi Daho Bachir | 30 septembre 2017 at 11 h 15 min | Répondre

    Cette pétasse, qui fricote avec ses maîtres et qui se faisait taper par un caricaturiste de Charly Hebdo tué dans l’attentat, est beaucoup plus à plaindre qu’à blâmer. Elle est rejetée autant par sa communauté d’origine que par les Français auxquels elle lèche le cul avec un plaisir pathologique. Beurk !… Savez-vous au moins qu’elle roule pour le lobby sioniste représenté essentiellement par la synagogue du Mossad qu’est le Crif ?

  4. Une opportuniste doublée d’une traître, elle trahi ses origines, la religion de ses parents, puis elle trahi la France en la désertant tout en la critiquant, si elle veut changer les choses, elle reste et mène son combat, pas en fuyant et cracher son venin ensuite!! Si ça va mal en Finlande, elle ira se réfugier dans un autre pays, elle ferait mieux de se pencher sur son propre cas et méditer la dessus, parce qu’il y a du boulot sur l’humilité, le bien vivre ensemble c’est accepté que l’autre peut et doit être différent, sinon quel intérêt!! Bref, je lui souhaite d’ouvrir un jour les yeux et reven

  5. Il n’est pas necessaire de recourir aux attaques personnelles pour dénoncer les propos de Jeannette Bougrab. L’insulter abaisse de fait la critique alors que celle-ci doit être faite. Restons dans l’honnêteté intellectuelle cela suffit. Qualifier les harkis de traîtres n’apporte que division et insulte gratuitement des personnes, ce qui n’est pas plus honorable que la démarche que l’on entend dénoncer. On peut critiquer sans etre dans l’invective, c’est même une condition nécessaire.

  6. Avant d’en venir aux propos de cette créature , il est urgent de la situer sinon on ne comprendrait pas sa démarche: C’est une fille de harkis ( point n’est besoin de dire que ce c’est qu’un harki, ce mot fait désormais partie des noms communs qui désignent tout traitre, collabo, délateur etc… à sa patrie)
    Cette femme dont le nom a été lié de façon assez comique ( du moins le prétend-elle) à une liaison, à ce pauvre Charb qui vendait son corps au plus offrant notamment à de riches quataris qu’il aguichait pour avoir de quoi payer les factures de Charlie Hebdo ( c’est son autre mari Pelloux qui l’a affirmé dans son livre) ,a donc mariné dans ce milieu glauque après être sortie du milieu harki qui n’était pas plus reluisant. Après ces tribulations , on ne peut pas dire que le discours de Jeannette soit frappé du coin de la morale. Elle fustige( semble-t-l) l’islam qu’elle ne connait pas que ses parents ont abjuré puisque sa mère est passé par une église avant d’être enterrée très chrétiennement . Etant donné tout cela, son livre ne peut-être qu’un paquet d’idioties et de délires, rédigé sous la haute autorité du CRIF,et certainement avec l’appoint d’un écrivain sioniste spécialiste en haine anti-arabe et musulmane et chevronné en littérature diffamante . C’est la raison pour laquelle même s’il m’était offert je ne le lirai pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*