L'expatriation au Royaume-Uni

Algérie, médias français : la baignade républicaine, ou la promotion d’un féminisme colonial entre incohérences et désinformation

Quand les médias français s’affolent et inventent lamentablement un événement qui n’a jamais eu lieu en Algérie : la « baignade républicaine géante »…

Depuis plusieurs jours sinon plusieurs semaines, la presse française dont Marianne et 20 Minutes se font l’écho d’une baignade « géante et républicaine » en Algérie. Le concept se veut simple : des milliers de femmes Algériennes sont invitées à se dénuder sur une plage pour défier les ô combien méchants islamistes mâles Algériens. Cette baignade devait avoir lieu, toujours selon nos médias français, ce lundi 7 août en Algérie, soit hier, sur les plages de Kabylie à Tichy.

Or il se trouve que… cette baignade n’a tout simplement jamais eu lieu, non pas à défaut de participantes mais car l’événement était tout simplement une « Fake News », inventée de toute pièce par une presse française en chaleur, fière de montrer que les valeurs républicaines incarnées par le bikini à 15 euros de chez Camaïeu commençaient à détrôner celles de ces Musulmans Algériens sous-développés.

C’est vrai que tout le vocable nécessaire était là pour faire baver (pour ne pas dire b*nder) nos journalistes français : « Algérie », « femmes », « bikinis », « islamistes », « islam »…

En bref, pour arrêter l’ironie – car elle est de rigueur face à tant de ridicule – et parler en des termes plus sérieux, cette malheureuse expérience des médias français sur un événement totalement imaginé nous montre à quel point, encore, l’élite intellectuelle française baigne dans un esprit colonial lorsqu’il s’agit de parler des mœurs des pays musulmans, et tout particulièrement de l’Algérie. Et dans ce rapport colonial de l’intelligentsia française (médias, politiciens…), la femme Arabe, musulmane, est le paravent de volontés coloniales et occidentalistes qui se projettent toujours aujourd’hui sur les pays musulmans : il s’agit de s’ingérer dans les affaires morales d’un pays, ici l’Algérie, en voulant les remplacer sinon les détruire en agitant l’étendard d’un féminisme purement colonial. En ce sens, Frantz Fanon est toujours d’actualité, lui qui disait : « Chaque nouvelle femme algérienne dévoilée annonce à l’occupant une société algérienne aux systèmes de défense en voie de dislocation, ouverte et défoncée ».

Au final, les médias français communiquent plus qu’ils n’informent lorsqu’ils évoquent les pays musulmans, comme l’Algérie ou la Turquie. Ainsi, l’opération de communication « baignade-républicaine tomba à l’eau.

PS : après que de nombreux internautes et certains médias comme le HuffPost Maghreb aient dénoncé cette fake news, l’un des principaux médias français qui l’a relayée sous la plume d’Atmane Tazaghart, le journal Marianne, s’est défendu d’avoir diffusé une intox, affirmant que des rassemblements de femmes en bikini avaient bien eu lieu en Algérie. Or il se trouve que même si quelques « rassemblements » très dérisoires ont pu avoir lieu, le HuffPost note que «dans l’unique image publiée de ces « rassemblements » de militantes, on dénombre 24 femmes en bikini dont la moitié en short ou enfilant une serviette de plage au niveau de la taille.» On est donc bien loin des 3260 membres annoncés par Marianne. Par ailleurs, il se trouve que le journaliste de Marianne qui a relayé ces fake news, Atmane Tazaghart, est un habitué des intoxs et des hoax en tous genres, lui qui affirmait le vendredi 22 avril 2016 sur un plateau TV de la chaîne pro-Assad, pro-Iran et pro-Hezbollah que les révolutions du Printemps Arabe en Libye et en Syrie font partie… d’un “projet sioniste”.

vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x4a166q

A propos de l'auteur

Salem BIN SAYYID
Journaliste indépendant

Soyez le premier à réagir à cet article "Algérie, médias français : la baignade républicaine, ou la promotion d’un féminisme colonial entre incohérences et désinformation"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*