L'expatriation au Royaume-Uni

Le 11 juillet 1995, débuta le massacre de 8 000 musulmans à Srebrenica

Il y a 22 ans jour pour jour, débutait le génocide des musulmans de Srebrenica à l’issue de 40 mois de siège. Ce jour-là, les forces serbes ont systématiquement massacré les hommes et les garçons musulmans de cette ville, qui était pourtant sous la protection des forces de l’ONU (400 Casques bleus néerlandais). En quelques jours, plus de 8 000 musulmans ont péri.

Après avoir pris d’assaut la ville, les troupes Serbes menées par le général Ratko Mladic rassemblent alors la population. Le 13 juillet 1995, les femmes et les enfants sont évacués vers les zones musulmanes, alors que les hommes et les adolescents sont entraînés vers les forêts environnantes pout y être exécutés.

Le même jour, les combats entre la colonne et les forces serbes sont extrêmement violents. C’est durant cette journée du 13 juillet que le plus grand nombre de prisonniers est capturé. Ils sont systématiquement transférés vers Bratunac. Dans l’après-midi a lieu le premier massacre : un important groupe de prisonniers est exécuté dans un hangar à Kravica. Le 14 juillet au matin, l’ensemble des prisonniers se trouve à Bratunac. Ils sont visités par le général Mladic qui leur soutient qu’ils seront l’objet d’un échange de prisonniers. Le 14, les prisonniers sont embarqués vers différentes destinations plus au Nord où sont perpétrées des exécutions de masse. Les bulldozers creusent des fosses communes pour les cadavres. Les massacres se poursuivent le 15 et 16 juillet, l’évaluation portant à 1 200 le nombre des morts sur le lieu dit de Branjevo. Le 17 juillet, les massacres sont terminés et les fosses communes refermées.

A ce jour, 6471 victimes ont été exhumées de fosses communes, identifiées et enterrées dans le centre mémoriel de Potocari, près de Srebrenica. Plus de 2 000 personnes sont toujours portées disparues.

Les principaux responsables de ce massacre ont été arrêtés et jugés. Radovan Karadzic a été condamné à 40 ans de prison en mars 2016, Ratko Mladić risque la perpétuité (procès en cours). Pour sa part, Slobodan Milosevic, qui était alors président de l’ex-Yougoslavie, a été accusé de génocide pour sa responsabilité dans ce massacre. Son procès a toutefois avorté, puisqu’il est mort en prison le 11 mars 2006.

Fin juin, le tribunal de La Haye a déclaré l’Etat néerlandais civilement responsable de la mort de plus de 300 hommes et garçons musulmans dans le massacre. L’institution a souligné en effet que les «casques bleus» néerlandais auraient dû protéger ces civils.

Puisse Allah accorder Sa miséricorde et le Paradis aux martyrs de Srebrenica et aux autres.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Le 11 juillet 1995, débuta le massacre de 8 000 musulmans à Srebrenica"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*