L'expatriation au Royaume-Uni

La place de la Mecque dans le cœur des musulmans

« Mais ceux qui mécroient, et qui obstruent le sentier d’Allâh et celui de la Mosquée sacrée, que Nous avons établie pour les gens, aussi bien les résidents que ceux de passage… Quiconque cherche à y commettre un sacrilège injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux. » (al-Hajj, 22/25)

« Alors que notre ville sainte de Makkah est dans la tourmente, entre attentat et tyrannie, ibn al-Qayyim nous rappelle, dans un sublime texte extrait de « Zad al-Ma’ad » l’importance que doit avoir la Mère des Cités dans le cœur de tous les musulmans :

« En méditant un peu sur l’univers, on se rend compte qu’en élisant et en choisissant certaines créations, le Tout-Puissant fit preuve d’une grande Sagesse et Majesté, comme Il fit preuve de Sa Toute Puissance. Il exprime également à travers cela Son Unicité en sachant qu’Il élit qui Il veut parmi Sa création (…) Sa communauté est la meilleure d’entre toutes (…) : il convenait donc à cette Nation d’avoir dans son patrimoine, le lieu et le pays le plus illustre qui soit, autrement dit Makkah.

Le Seigneur a choisi cette ville pour Son Prophète et Il y a prescrit à Ses serviteurs certains rituels. Il leur a ordonné en effet de s’y rendre partout où qu’ils soient. Ils doivent ainsi y entrer en toute humilité, en ayant veillé auparavant à se découvrir la tête et à enlever leurs habits profanes. Makkah est sacrée et paisible; il est interdit d’y verser le sang, de couper ses arbres, de faire fuir son gibier, et de couper sa végétation vivante. Il n’est pas permis de s’approprier tout objet trouvé en son sein, si ce n’est pour le signaler. Il suffit de s’y rendre pour se voir effacer tous ses péchés passés et purifier de ses fautes.

Si la « Terre paisible » n’était pas la plus aimée du Seigneur, Il ne lui aurait accordé aucune élection; mais Il a fait de son enceinte un lieu de rituels, Il a prescrit à Ses serviteurs de s’y rendre en considérant cela parmi les obligations les plus impérieuses de l’islâm. En outre, Il jure par la « Terre paisible » à deux reprises dans Son Livre illustre. Une prière dans la Sainte Mosquée vaut cent mille prières. On peut dire ainsi que Makkah est le meilleur endroit sur terre, c’est pourquoi il incombe de lui consacrer un « voyage spirituel ». La ville natale de Muhammad sert de qibla à l’humanité entière, et aucun lieu dans le monde ne peut s’arroger un tel privilège.

Parmi ses particularités, nous pouvons mentionner que la Sainte Mosquée est le premier Temple édifié aux hommes. Allâh nous apprend notamment qu’elle est la « Mère des cités » dans le sens où toutes les autres cités lui succèdent (ou dépendent d’elle) et sont issues d’elle; elle a donc un rôle de génitrice. Le simple fait de projeter de faire une mauvaise action en son sein est compté comme un péché (…) : à partir de là, les péchés qui y sont commis sont plus condamnables non d’un point quantitatif, mais du point de vue de leur gravité. (…) Désobéir à un roi loin de sa cour n’est pas comme lui désobéir dans sa propre cour, et Allâh est plus savant !

Si les cœurs sont tant attirés et envoûtés par ce pays de lumière, ce n’est pas sans raison. Allâh nous informe en effet qu’il est un lieu de refuge et de retour pour les hommes; c’est-à-dire qu’ils y reviennent constamment tous les ans et de tous les horizons. Cette attirance ne peut s’assouvir à travers une simple visite, mais celle-ci se transforme en besoin grandissant. À peine cligne-t-on des yeux en la contemplant, que sa vue devient encore plus envoûtante! Combien d’âmes et d’argent lui sont-ils sacrifiés ! Combien est-il doux de quitter les êtres les plus chers en vue de la rencontrer ! Et de quitter sa terre chérie pour traverser tous les dangers, et un long et dur périple ! Si doux pourtant pour le cœur qui est envahi de son amour et plus doux encore que les délices les plus succulents auxquels il est familier !

Peut-on à la fois aimer et considérer comme une souffrance, les efforts pour son bien-aimé ? Voici la clef du mystère qui explique pourquoi le Seigneur se l’est-Il affilié dans le verset : « Et purifie Ma Maison » (22/26). Cette affiliation particulière invite à éprouver plus d’admiration et d’encensement envers la Maison d’Allâh. Toute affiliation au Tout-puissant confère à la chose en question une considération particulière qui l’élève au rang d’élection… »

A propos de l'auteur

Issâ AR-RÛMÎ
Issâ AR-RÛMÎ
Blogueur, fondateur du blog "Dar al-Murâbitîn" consacré à l'histoire et l'actualité à la lumière de l'Islam

Soyez le premier à réagir à cet article "La place de la Mecque dans le cœur des musulmans"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*