L'expatriation au Royaume-Uni

Cazeneuve appelle à un « front républicain » contre Samy Debah, candidat « salafiste et communautariste »

Le « front républicain », ça marche aussi contre les musulmans. Alors que la France s’apprête à enterrer le Parti Socialiste ce dimanche 18 juin, l’ancien premier ministre Bernard Cazeneuve parcours le pays pour apporter son soutien aux quelques candidats de ce parti qualifiés pour le second tour des législatives. Mardi dernier, il était à Sarcelles où le député-maire sortant François Pupponi affrontera l’ancien président du Collectif Contre l’Islamophobie en France Samy Debah (SE), dans la huitième circonscription du Val d’Oise.

Bernard Cazeneuve porte sur son dos la perquisition de plus de 4 000 musulmans, l’assignation à résidence de plus de 100 autres et la fermeture de plus de 20 mosquées.

Les deux hommes ont appelé à « faire un front républicain face à un candidat salafiste et communautariste ». « C’est l’hôpital qui se fout de la charité », répond Samy Debah. « Je vais montrer quel élu communautariste il est », a-t-il promis.

Ce vendredi jour de prière, le candidat républicain « anti communautariste » a été vu à l’entrée d’une mosquée de Garges-lès-Gonesse, tranquillement posé tel un vigil, en attendant la fin de la prière pour appeler les musulmans de voter pour lui…

Que périsse le PS ! En ce vendredi de prières et de jeûne, nous implorons Allah le Tout-Puissant d’accorder une défaite cuisante à Pupponi, Valls et tous les socialistes où qu’ils soient en France. Ils ont semé l’islamophobie en cinq ans de pouvoir, ils doivent en récolter les fruits.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Cazeneuve appelle à un « front républicain » contre Samy Debah, candidat « salafiste et communautariste »"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Inline
Inline