L'expatriation au Royaume-Uni

La municipalité « islamiste » de Casablanca débloque 2,6 millions d’euros pour la restauration d’une église

L’imposante église du Sacré-Cœur de Casablanca (Maroc) est en travaux depuis fin 2016. Désacralisée dans les années 1970 après le départ de la grande majorité des chrétiens de la ville, elle est devenue la propriété de cette dernière. Depuis, elle n’accueille que des événements culturels et universitaires ponctuels.

Son très mauvais état a poussé la municipalité de la première ville du Maroc, dirigée par un maire issu du PJD, formation islamiste au pouvoir, à débloquer 2,6 millions d’euros pour sa restauration. L’architecte Abderrahim Kassou, chargé du projet, veut intégrer l’histoire chrétienne du lieu dans les nouveaux espaces aménagés. «Je lance un appel aux anciens chrétiens de Casablanca. Tout élément qui raconte l’histoire du lieu nous intéresse. Photos de mariage, photos de baptême, films, témoignages, objets liturgiques… Nous connaissons l’histoire architecturale de l’église, mais nous devons aussi mettre en valeur son histoire humaine», explique-t-il au journal La Croix.

Le lieu accueillera des salles de conférence, de spectacle, des espaces de restauration, des ateliers pour les étudiants et un musée.

Le Maroc abrite un peu plus de 30.000 chrétiens pour une centaine d’églises.

Soulignons que le déblocage d’une somme aussi importante (2,6 millions d’euros d’argent public) pour un tel projet n’a provoqué aucune opposition. L’intolérance n’est pas là où l’on pourrait croire.

Crédit photo : © Rene Santos

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "La municipalité « islamiste » de Casablanca débloque 2,6 millions d’euros pour la restauration d’une église"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*