Un « colloque » pro-Assad à la cathédrale orthodoxe de Paris organisé par des députés français

Une semaine après l’ignoble attaque chimique qui a coûté la vie à une centaine de syriens dont des dizaines d’enfants, Ayman Soussan, vice-ministre syrien des affaires étrangères a été invité par des députés français à participer à un « colloque » mardi 11 avril à la cathédrale russe de Paris.

Tout fier de ce colloque qu’il a co-organisé avec Nicolas Dhuicq, Thierry Mariani (tous deux députés LR) a souhaité au despote sanguinaire « de gagner cette guerre car ses ennemis sont les mêmes que ceux que nous affrontons », a-t-il dit.

Six mois après son inauguration, la cathédrale orthodoxe de Paris dite « Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe » financée à 170 millions d’euros par le pouvoir russe est devenue un centre de propagande politique pro-Poutine et pro-Assad. Bien sûr, outre le fait que ce financement étranger d’un lieu de culte n’a guère provoqué de polémique comme l’aurait été, si le lieu de culte en question était une mosquée, notons que l’intérieur n’a pas non plus pris l’initiative d’interdire le territoire français à un représentant d’un despote sanguinaire qui bombarde son peuple avec des barils explosifs et des armes chimiques.

Il est plus dans la tradition républicaine de perquisitionner, de fermer des mosquées et d’expulser Hani Ramadan en Suisse que de fermer des synagogues (au sein desquelles recrutent Tsahal et la LDJ) ou de fermer la cathédrale russe au sein de laquelle, sont tenus des propos niant les massacres en Syrie et faisant l’apologie du pouvoir terroriste de Damas.

« Liberté Égalité Fraternité », ce n’est définitivement pas pour les adeptes de l’Islam. Sachez-le !

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

Soyez le premier à réagir à cet article "Un « colloque » pro-Assad à la cathédrale orthodoxe de Paris organisé par des députés français"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*