L'expatriation au Royaume-Uni

« Islamisation » de Mulhouse : « Valeurs Actuelles » pris en flagrant délit de mensonge

Mentir pour mieux vendre. Le magazine de l’ultra-droite « Valeurs Actuelles » récidive. Dans son édition du 19 janvier, l’hebdomadaire a encore essayé de créer le buzz en mettant en une de sa couverture la photo d’une femme entièrement voilée avec comme titre : « La Charia en France : enquête sur ces zones où l’Islam impose sa loi ». De nombreuses villes y sont citées, parmi celles-ci, la ville alsacienne de Mulhouse (112.000 habitants). Un article truffé de clichés et de mensonges.

D&M démasque la propagande de ce torchon.

Mulhouse y est présentée comme une commune ghetto « livrée aux tenants d’un islam dur », victime de la « halalisation » urbaine où le quartier de Bourtzwiller regorge de « gardiens de l’ordre moral islamique, autrefois, dealers ». Le quartier des Coteaux (ZUP) est quant à lui, présenté comme un « réservoir à salafistes ».

Étonnant que le magazine n’ait pas confondu le clocher de l’église Saint-Antoine de Bourtzwiller avec le minaret d’une mosquée (crédit)

LES COMMERCES DU CENTRE-VILLE FERMENT À CAUSE DES MUSULMANS

Ce n’est pas une blague. Parce Mulhouse est une ville en pleine « islamisation » selon « Valeurs Actuelles » que même le centre-ville en a fait les frais. « On ne compte plus les bars abandonnés, les tourne-broches halal, les écoles coraniques ». Des écoles « coraniques » en centre-ville ? il n’y en a aucune et même ailleurs, les « tourne-broches halal » non plus. En revanche, dans chaque mosquée comme partout ailleurs, il y des instituts spécialisés dans l’apprentissage du Saint-Coran.

Les musulmans seraient donc responsables de la fermeture des commerces à Mulhouse comme ils sont responsables de la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois. Ils sont responsables de tout en fait. On commence enfin à s’intéresser à la véritable source du chômage de masse qui frappe le pays.

Plus fort encore. Pour « Valeurs Actuelles », « Le samedi, jour de soldes, on peine à reconnaître la ville. La rue du Sauvage, artère piétonnière du centre historique, est un défilé de femmes voilées ». La rue du Sauvage serait donc « défigurée » par les femmes voilées. Il n’en est rien. Au centre-ville se côtoient des personnes de toutes les couleurs, de toutes les origines, de toutes les religions et même des pays voisins comme la Suisse ou l’Allemagne. Il suffit de s’y promener un samedi après-midi pour se rendre compte du mensonge flagrant de ce magazine.

« Défilé de femmes voilées », rue du Sauvage (photo : Denis Sollier)

Après la désindustrialisation, l’islamisation. Pour mieux cultiver la haine islamophobe chez ses lecteurs, l’hebdomadaire cite « le centre An-Nour, une mosquée gigantesque, en cours d’édification sur un terrain qui fut, autrefois, industriel ». L’article précise volontairement « gigantesque mosquée » pour créer la peur alors que la mosquée n’occupera qu’une partie du futur centre qui abritera entre autres commerces et divers services, qui seront ouverts à tous les citoyens. Fonctionnel, le Centre Annour générera 90 emplois.

LE MARCHÉ DE MULHOUSE EST 100% HALAL OU PRESQUE

« Le marché de la place Franklin ne propose presque plus que du halal et les stands de foulards islamiques y pullulent. Comme si Mulhouse était vendu par pans entiers aux tenants d’un islam dur. Comme si le décor de l’ex-capitale du textile alsacien résumait à lui seul le dé-tricotage de la France », écrit l’auteur de l’article qui, suppose-t-on, a imaginé son propre scénario sans prendre la peine de faire le déplacement à Mulhouse pour mener une véritable enquête journalistique. La localisation même du marché est erronée. Le marché en se situe pas Place Franklin, mais à 600 mètres de là, au 26 Quai de la Cloche.

Régionalement connu et même au delà de l’Alsace, le marché de Mulhouse est l’un des plus fréquentés de la région et même au delà (Suisse et Allemagne). Il est ouvert trois fois par semaine. « Ne propose presque que du Halal », vraiment ? voyons :

Schématiquement, le marché est divisé en trois secteurs : la halle (marché couvert), fruits et légumes, textiles.

Le marché couvert abrite les boucheries, les fromageries, les boulangeries, les cafés et les bars. Sur 14 boucheries, six sont halal, huit sont « traditionnelles » (non halal). Bien loin de la propagande du magazine islamophobe « que du halal » à moins que les carottes, les tomates, les sacs, les jeans, la lingerie « made in China » expédiés tout droit d’Aubervilliers soient eux aussi halal. Quant aux stands « foulards islamiques », il n’y en a pas ou très peu. Rendez-vous sur ce site pour découvrir tous les commerces du marché.

Crédit photo « Marché de Mulhouse »
Crédit photos boucheries

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "« Islamisation » de Mulhouse : « Valeurs Actuelles » pris en flagrant délit de mensonge"

  1. Les auteurs de ce journal ne font pas de journalisme. Ils sont des idéologues. Ils ne supportent pas cette confession, elle leur fait horreur, elle leur est insupportable, comme l’on dit pour ceux d’un autre bord, ils sont radicalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*