Montauban : à cause du FN, les prières de rue vont pouvoir durer

Le tribunal administratif de Toulouse saisi par le FN, a annulé jeudi 1er décembre une délibération du conseil municipal de Montauban favorable à la construction d’une nouvelle mosquée, rapporte La Dépêche du Midi. La délibération du 29 septembre autorisait un échange de terrain entre la mairie et l’association cultuelle Es-Salam qui gère la mosquée avenue Chamier.

Pour autant le projet n’est pas enterré puisque le tribunal précise que la commune et l’association « pourront convenir d’un nouvel échange de parcelles conforme aux dispositions de la loi ». Reste que les prières de rue vont continuer faute d’espace dans l’actuelle mosquée (612 m²) dont la capacité d’accueil ne peut dépasser quelques centaines de fidèles.

En 2010, Marine Le pen avait comparé les prières de rue à l’occupation nazie.

Crédit photo : La Dépêche du Midi

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

Soyez le premier à réagir à cet article "Montauban : à cause du FN, les prières de rue vont pouvoir durer"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*