L'expatriation au Royaume-Uni

Cathédrale orthodoxe de Paris et mosquées : de l’égalité à géométrie variable

Hier avant de prendre mon train suite à ma conférence en région parisienne, je suis tombé sur la fameuse cathédrale orthodoxe qui a ouvert récemment, intégralement financée par l’Etat russe, à proximité de de la Tour Eiffel.

la-nouvelle-eglise-orthodoxe-de-paris

Je trouve la cathédrale très belle sur le plan architectural, et je suis content pour les orthodoxes de France qu’ils puissent disposer d’un lieu de culte de qualité. Je ne porte pas de jugement sur le fait que la Russie finance, car je sais par expérience qu’il n’est jamais évident de trouver des fonds pour construire des lieux de culte de qualité.

Je constate simplement qu’on fait des polémiques constantes contre les musulmans dans la construction de leurs mosquées, et que cette cathédrale orthodoxe qui a connu des critiques mais pas de la même ampleur que les grands projets de mosquées, révèle l’hypocrisie et le deux poids deux mesures qui règnent en France.

– On reproche aux musulmans d’avoir des projets de mosquées trop grands et (pas assez discrète), or la cathédrale orthodoxe a été faite sur un terrain de 4000 mètres carrés, avec un style très visible, au cœur de Paris et a coûté 170 millions d’euros !

– On interdit souvent aux mosquées d’avoir des minarets ou on fait des polémiques pas possibles sur leur taille, ici la coupole de cathédrale fait 37 mètres de haut.

– On reproche aux musulmans de ne pas construire des lieux de culte « conformes à l’architecture française », or ici la cathédrale est faite sur la base de l’architecte russe orthodoxe.

– On reproche aux musulmans de recevoir de l’argent de pays musulmans étrangers pour construire leurs mosquées, or les 170 millions d’euros de l’Etat russe ça ne pose pas de problème !

– Certains diront qu’ils sont chrétiens, certes, mais ils ne sont pas catholiques ni protestants (qui sont les deux courants chrétiens dominants historiquement en France), les orthodoxes ont un univers de référence très différent de la chrétienté française historique. Tout d’abord ils sont beaucoup plus orientaux qu’occidentaux, leurs autorités religieuses ne sont pas en France (ils sont dans différents pays, notamment en Russie et en Grèce selon les tendances), et la division historique entre l’Eglise catholique romaine et l’Eglise orthodoxe orientale (schisme d’orient) rend caduc les discours qui tentent de les assimiler à la chrétienté dominante en France pour des raisons idéologiques.

De plus, dans un Etat laïque on ne doit pas faire de distinction entre les cultes et les religions (normalement…).

Encore une fois on se rend compte que l’égalité est à géométrie variable, et qu’en fait ceux qui polémiquent sur la construction de mosquées trouvent uniquement des prétextes pour légitimer leur islamophobie.

Yannis Mahil
Crédit photo : Christophe Ena/AP/SIPA

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires sur "Cathédrale orthodoxe de Paris et mosquées : de l’égalité à géométrie variable"

  1. Comme quoi il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez nos responsables.

  2. En Turquie et ailleurs, des églises et édifices religieux chrétiens ont été convertis en mosquées et/ou profanées, pillées, ou détruites, ex.en Syrie, Irak, Égypte!
    En France, la tolérance religieuse existe bien que votre site le nie d’une façon malhonnête.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*