Nicolas Dupont-Aignan n’est pas le bienvenu dans les mosquées de sa circonscription

Publicite ILEF

Pour la première fois en France, des associations musulmanes unies remettent en place un élu de leur circonscription. Une position courageuse qui mérite d’être hautement salué.

Nicolas Dupont-Aignan est le président du mouvement souverainiste « Debout la France », il est par ailleurs député-maire de la ville de Yerres dans l’Essonne. Le 26 août dernier, le Conseil d’Etat suspendait l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet. Une ordonnance qui a déclenché, entre autres, la colère de cet élu de la 8e circonscription de l’Essonne.

PERSONA NON GRATA DANS QUATRE MOSQUÉES

14225501_1800435176907456_2233450668270425710_n

Publicite ILEF
La Rédaction D&M
A propos La Rédaction D&M 1651 Articles
Journal des Mosquées de France : Actualité | Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires

  1. C’est tout bénéfice pour ce candidat, il va se faire passer pour une victime. De toute façon, il n’allait certainement par faire campagne dans les mosquées. A l’inverse si ces associations avaient prôner le dialogue, NDA se retrouvait coincé. Au lieu de cela, on a préféré répondre à l’intolérance par l’intolérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*