L'expatriation au Royaume-Uni

Un tiers des victimes de l’attaque de Nice sont musulmanes

Sur les 84 personnes décédées dans l’attaque au camion fou sur la Promenade des Anglais à Nice le soir du 14 juillet, une trentaine sont de confession musulmane, affirment les responsables locaux de la communauté. D’ailleurs, Fatima Charrihi (62 ans), musulmane et voilée était la première personne à être fauchée par le camion. Cette fidèle de la mosquée Ar-rahma laisse derrière elle sept enfants. Elle était aussi grand-mère de sept petits-enfants.

fatima-charrihi-and-aicha-aissaoui

Fatima Charrih (G) avec sa sœur Aïcha Aissaoui dans un parc à Amsterdam

Parmi d’autres victimes, il y a le petit Kilian (4 ans) et sa maman Olfa (31 ans). L’histoire de ce petit garçon a particulièrement ému la toile. Pendant deux jours, son père Tahar Mejri le cherchait en vain. Celui-ci était fou de douleur en apprenant sa mort devant l’entrée de l’hôpital Pasteur 48 heures après l’attaque.

20160716-141242-g

Il y a avait Mehdi aussi. Un jeune garçon de 12 ans était le fils d’un arbitre de football niçois qui a également perdu sa belle-sœur dans l’attaque. Une jeune fille qui accompagnait la famille sur la promenade des Anglais est décédée. La sœur jumelle de Mehdi est dans le coma.

Bilal Labaoui, un Tunisien de 29 ans, originaire de la ville de Kasserine. Il était accompagné de son grand frère Walid lors de l’attaque. Son frère, indemne, a veillé sur son corps toute la nuit. Mohamed Toukabri, un quinquagénaire tunisien, originaire de Béja (nord du pays), qui travaillait comme mécanicien à Nice figure également parmi les victimes décédées.

Zahia Rahmouni, 70 ans, retraitée algérienne. Elle était en visite à Nice chez sa fille, selon les autorités algériennes.

Aldjia Bouzaouit, 42 ans, Algérienne. Cette mère de quatre enfants, née à Sétif, était venue assister au feu d’artifice. Sa famille a appris son décès samedi.

Laurence-Nora Sahraoui, 49 ans et ses deux enfants Yanis, 8 ans et Léana 2 ans.

JANAZA (PRIÈRE MORTUAIRE) ET RAPATRIEMENT

Les dépouilles de trois victimes tunisiennes seront rapatriées mardi 19 juillet en Tunisie.

Les mosquées de la ville s’activent pour accompagner les familles des victimes. Dimanche soir, la toute nouvelle mosquée En-nour a organisé une cérémonie à laquelle ont assisté des musulmans et des non musulmans. Une prière de l’absent a été accomplie. L’imam Mahmoud Benzamia a pris la parole.

Une autre cérémonie est prévue jeudi à la mosquée Ar-rahma en présence des élus locaux.

L’organisation « État Islamique » s’est attribuée l’attaque. Mais à ce jour, aucun lien sérieux n’est établi entre le tueur et l’Islam. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un tunisien de 31 ans est décrit comme un obsédé sexuel qui multipliait les conquêtes féminines ET masculines, amateur de la salsa, mangeur de porc, buveur d’alcool, violent envers sa femme et sa mère. Il est inconnu de toutes les mosquées de Nice. Les médias continuent cependant de lui coller l’étiquette de l’Islam. Selon le ministre de l’intérieur, il se serait très récemment radicalisé…

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

3 Commentaires sur "Un tiers des victimes de l’attaque de Nice sont musulmanes"

  1. salam aleykoum

    qu’ ALLAH LE TOUT PUISSANT ET JUGE SUPRÊME ACCEPTE LEURS ÂMES .

    Le gouvernement est en parti responsable de tout se désordre et les parti de droite se sert de ces événements tragique pour des voix électorales mème le FN ne fera pas
    grand chose pour la protection de la population car nous sommes dans l’œil du cyclone
    pour un long moment.

  2. On décrit tout ces péchés mais on oublie qu’il est un tueur d’être humain innocent musulman, enfant, chrétien, Allah seul sait

  3. Je regrette mes moments de faiblesse pendant lesquels j’ai tendance à communiquer ma méfiance à l’égard de cette religion mais c’est certainement de la cupidité vis à vis du caractère trop souvent impénétrable de certains musulman. Voici ce que j’écrivais tout à l’heure à Franck suite à sa vidéo d’indignation sur l’attentat de Nice. Réponse à Franck et à sa vidéo d’indignation suite à l’attentat de Nice la semaine précédente.
    —————————————————————————–
    Franck, je partage ton écoeurement. Assister à une telle tragédie ou encore de voir les cadavres et la détresse infinie des blessés, des mourants ou des « sains et saufs » venant de perdre des proches dans les visions surréalistes et atroces de leurs mutilations, c’est incommensurable et sans doute inénarrable. Je suis blessé, anéanti, par cette horreur. Tu as sans doute raison de pointer la responsabilité des dirigeants mais nous avons, aussi, comme tu le dis, les nôtres. Elles trouvent leurs origine dans notre culpabilité maladive à considérer les personnes enfermées dans leur prison mentale comme un tabou. Nous constatons qu’elles sont trop souvent frappées 1) d’indisponibilité tout du moins pour la plupart des occidentaux autochtones que nous sommes…. 2) d’un puissant complexe de supériorité teinté parfois d’un assez grand mépris. 3) elles peuvent être aussi malheureusement chargées d’un ressentiment relativement insoupçonnable. Les médias complotistes n’ont fait d’ailleurs que décupler ce ressentiment qui, de toute façon, préexistait. Le concept d’égalité ne peut donc pour l’instant s’appliquer entre eux et nous car elles tirent en quelque sorte leurs forces de leur nombre et de leurs incapacités à d’adapter à nos préceptes républicains. J’évoque depuis longtemps un puissant syndrome de Stockholm à grande échelle. Le principe de précaution nous impose donc de faire valoir ces différences comme rédhibitoires. Jusque il y a encore quelques mois, je m’indignais qu’on puisse les considérer comme une menace mais j’ai changé. Je ne me laisse plus impressionner par les personnes qui voudront sur ce site me traiter de pourri. Certains admettrons que c’est même tout le contraire. Nous devrons essayer de dialoguer avec eux jusqu’au bout, les prendre à part (difficile car ils ne s’isolent que rarement, c’est le principe de la secte) et leur proposer de signer un pacte républicains avec suivis, un véritable enseignement laïque en même temps qu’ils devront apprendre à lire, écrire et parler un français excellant. Il conviendra aussi que chaque parent ou parent potentiel puisse être en capacité grâce à l’enseignement reçu d’aider leurs enfants dans leur scolarité (afin qu’il ne risquent pas ce qu’il leur est arrivé). Idem pour les immigrés. Il conviendrait que nous puissions tous les uns et les autres aider l’un de ceux qui cristallise nos craintes comme s’il s’agissait de notre enfant. Une tâche évidemment difficile mais peut-être pas si insurmontable. Je n’ai pas de haine. J’ai peur et suis particulièrement attristé par ces attentats. On ne peut accorder le pardon qu’aux personnes qui nous le demande mais, sans-doute, conviendra-t’il de faire et de refaire les premiers pas. Et de recommencer. Peut-être même qu’une partie d’entre eux n’attend que ça ou qu’ils sont en voie de…. Si tel est le cas, ils doivent aussi nous le faire savoir. J’en ai terminé pour ce soir. Mes pensées vont avant tout aux victimes, à leurs proches, à et leurs ami(e)s..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*