De plus en plus de conversions à l’Islam dans les mosquées japonaises

La communauté musulmane au Japon est ultra-minoritaire et est vieille de plus de 100 ans, en témoigne la première mosquée de l’archipel édifiée en 1935 à Kobé. Le nombre de mosquées ne cesse d’augmenter (entre 100 et 200 mosquées et salles de prière) en parallèle avec l’augmentation du nombre de fidèles. De plus en plus de japonais de souche choisissent d’embrasser cette nouvelle religion. Les mosquées sont en première ligne.

A la mosquée Al Nour de Fukuoka dans l’archipel de Kyūshū, pas moins de six conversions ont été enregistrées depuis un mois. Cette mosquée est très active dans cette ville d’un million et demi d’habitants. En février 2015, Nureddin Mohamed Saadi, l’imam de ce centre islamique avait été invité par un lycée de la ville à expliquer l’Islam devant plus de 700 élèves (assis à même le sol dans un gymnase).

D’autres mosquées sont aussi actives sur ce terrain comme la mosquée centrale de Tokyo ou encore la mosquée de Kanazawa. Des cours spécifiques d’initiation à l’Islam sont organisés par certaines d’entre elles. Il faut noter que ces mosquées oeuvrent au quotidien pour transmettre le message de l’Islam aux japonais non musulmans (visites guidées des mosquées, invitation aux tables de l’Iftar pendant le Ramadan, soutien matériel aux sinistrés de catastrophes, …).



TOUR DU JAPON DE ZAKIR NAÏK : UN NOMBRE DE CONVERSION SANS PRÉCÉDENT EN 2015

En 2015, le prédicateur mondialement connu, l’indien Zakir Naïk était en tournée dans l’archipel pour propager le message de l’Islam. Ses conférences et assemblées ont rassemblé des milliers de japonais, musulmans ou pas. A l’Université de Tokyo, sa conférence portait sur « Mohammed, miséricorde pour l’humanité » au cours de laquelle, des japonais ont prononcé la Shahada.

PORJET DE GRANDE MOSQUEE A SHIZUOKA

Plusieurs dizaines d’autres mosquées sont en projet à travers l’archipel. Parmi ces projets celui, porté par un ressortissant marocain vivant au japon et marié à une japonaise. Yassine Essaadi est ambitieux. Il a réussi à fédérer tous les musulmans de cette petite ville au sein d’une seule association (Association musulmane de Shizuoka) pour construire l’une des plus grandes mosquées du pays du Soleil-Levant.

Le complexe dont le coût de construction est estimé à 3 millions d’euros comprendra une grande mosquée, une vingtaine de chambres à louer aux touristes musulmans (Waqf), des salles de conférences, un espace jeux pour enfants et un centre de recherche.

POUR FAIRE UN DON A L’ASSOCIATION DES MUSULMANS DE SHIZUOKA

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

2 Commentaires sur "De plus en plus de conversions à l’Islam dans les mosquées japonaises"

  1. J’ai toujours entendu dire sur le web français que l’islam était interdit au Japon. Encore des inepties quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*