L'expatriation au Royaume-Uni

VIDÉO. Pendant 18 ans, l’Adhan en Turquie fut récité en turc sur ordre de Mustafa Kemal Atatürk

L’abolition du Califat Ottoman en 1924 par Mustapha Kemal donna suite à la promulgation d’une série de mesures visant à effacer l’identité islamique de la Turquie. Ainsi des savants musulmans par milliers ont été pendus et emprisonnés, des milliers d’écoles musulmanes ont été fermées, l’enseignement du Saint Coran a été interdit, la mosquée AyaSofya fut transformée en musée et l’alphabet arabe en vigueur dans l’Empire Ottoman fut remplacée par l’alphabet latin dans la nouvelle Turquie kemaliste.

« Depuis plus de cinq cents ans, […] les règles et les théories d’un vieux cheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’Islam, cette théologie absurde d’un Bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies », dit Mustafa Kemal.

LE 18 JUILLET 1932, MUSTAPHA KEMAL IMPOSE L’ADHAN EN TURC

Comble de la folie laïque du personnage, le 18 juillet 1932 l’appel à la prière en turc (vidéo) a été promulgué par le Diyanet (direction des affaires religieuses créé par Atatürk) sur ordre direct du président de l’époque Atatürk et de son 1er Ministre Ismet Inönü. Celui-ci qui devint président de la République après le décès d’Atatürk fit promulgué une loi visant à punir de 3 mois d’emprisonnement tout ceux qui prononceraient l’Adhan en arabe !

C’est une première dans l’histoire de l’Islam. L’appel à la prière a toujours été récité dans sa langue originelle qu’est l’arabe, en tout temps et en tout lieu.

LE 16 JUIN 1950, L’ADHAN EN ARABE RÉSONNE A NOUVEAU EN TURQUIE

18 ans que les turcs furent privés de cette mélodie toute particulière qu’est l’Adhan (en arabe) jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Adnan Menderes à la suite de la victoire de son parti aux élections. L’une de ses premières mesures fut alors l’abrogation de cette loi. C’était le 16 juin 1950.

Adnan Menderes fut pendu par la junte militaire kémaliste suite à un coup d’Etat. Certains le surnomment le « martyr de l’Adhan ».

Pendaison de Adnan Menderes

Depuis, l’appel à la prière fut de nouveau lancé en arabe comme il avait été lancé la première fois par Bilal Al-Habashi, et aujourd’hui encore il reste inchangé et suscite à celui qui l’écoute avec le cœur un sentiment d’apaisement comme aucune autre mélodie.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "VIDÉO. Pendant 18 ans, l’Adhan en Turquie fut récité en turc sur ordre de Mustafa Kemal Atatürk"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*