L'expatriation au Royaume-Uni

Une salle de prière ravagée par un incendie probablement criminel à Ajaccio

Un incendie probablement d’origine criminelle selon le procureur a ravagé cette nuit une salle de prière d’Ajaccio située dans le quartier de Mezzavia à l’entrée de la ville. Dans un communiqué, le ministre de l’intérieur et des Cultes Bernard Cazeneuve a fait pas de sa «solidarité aux musulmans de Corse».

«Si l’origine criminelle est confirmée elle donnera lieu à la recherche active des auteurs, qui devront répondre de cet acte inacceptable devant la justice».

Le feu s’est déclaré vers 4h30 et a nécessité l’intervention de trois véhicules de pompiers. La police scientifique s’est rendue sur place pour procéder aux premières constatations. L’enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.

LES MOSQUÉES, PARTICULIÈREMENT VISÉES EN CORSE

En décembre dernier, le saccage et la tentative d’incendie d’une salle de prière du quartier de l’Empereur avait suscité de vives tensions sur l’île. Les agresseurs courent toujours. En 2015, pas moins de 65 mosquées ont été visées par des actes islamophobes. La Corse est justement en tête des départements où on a recensé le plus d’actes anti-mosquées.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

1 Commentaire sur "Une salle de prière ravagée par un incendie probablement criminel à Ajaccio"

  1. Brûler une mosquée ou autre culte est un acte terroriste et raciste(les corses sont réputés dans le monde) il est inadmissible que les pouvoirs publics n’arrivent jamais à emprisonner ces fanatiques haineux .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*