L'expatriation au Royaume-Uni

La justice ordonne la démolition de la mosquée Al Imam Malik de Sorgues

Deux associations musulmanes de Sorgues (La Renaissance culturelle sorguaise et La Sérénité) ainsi que leurs présidents, ont été condamnés mercredi par le tribunal correctionnel d’Avignon à remettre en état un entrepôt transformé en mosquée.

La mosquée de Sorgues condamnée a être démolie

Ils écopent d’une amende de 100 euros par mètre carré de surface construite et doivent mettre les lieux en conformité avec le permis de construire délivré en avril 1989, ce qui implique la démolition des aménagements, la signalétique et l’abaissement de la clôture dans un délai de deux mois avec une amende de 75 euros par jour de retard.

COMMUNIQUÉ DE LA MOSQUÉE

Dans un communiqué publié sur la page Facebook de la mosquée, celle-ci dit regretter une « décision précipitée, au détriment de la concertation et du respect du droit commun , sous l’impulsion «d’élus» qui ne s’honorent pas à multiplier les tentatives pour éradiquer toutes formes de croyances dans notre pays ». Les responsables de la mosquée vont faire appel de cette décision.

CONSTRUIRE UNE MOSQUÉE EN FRANCE, UN CHEMIN PARSEMÉ D’EMBÛCHES

Cette décision intervient quelques jours après une autre émanant cette fois d’un tribunal du Val d’Oise ordonnant la fermeture sans délai de l’unique mosquée de Saint-Gratien saisi par la maire de cette commune, qui s’est toujours opposée à l’implantation d’un tel lieu dans sa ville. La municipalité a depuis le début refusé de délivrer un permis de construire pour aménager un pavillon racheté par une association musulmane, en mosquée.

Rappelons que la France est l’unique pays en Europe où les fidèles musulmans sont contraints dans plusieurs villes, de prier sur les trottoirs ou dans la rue par manque de place dans les mosquées existantes qui sont souvent des salles de prière trop petites pour accueillir l’ensemble des fidèles de plus en plus nombreux.

Crédit photo : ©La Provence

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

3 Commentaires sur "La justice ordonne la démolition de la mosquée Al Imam Malik de Sorgues"

  1. Salem alaycoum akhi,à mon avis il faut transmettre le dossier aux frères du CCIF,je déplore la division des mosquées d’Avignon et les règlements des comptes entre les responsables الله المستعان

  2. Rappelons que la France est l’unique pays en Europe où les fidèles musulmans sont contraints dans plusieurs villes, de prier sur les trottoirs ou dans la rue par manque de place dans les mosquées existantes.
    En plus par jalousie la justice injuste impose UNIQUEMENT AUX MOSQUEES des contraintes concernant les normes sécuritaires.
    Les 2 associations musulmanes de sorgues doivent absolument voir un avocat expert en urbanisme
    pour faire appel à des juges zélés et manipulés par des extremismes.

  3. En préalable sachez que je ne me prononce ici ni pour ni contre la mosquée, j’essaie d’être objectif : Donc que le bâtiment soit une mosquée ou tout autre, l’obligation légale est le permis de construire et son respect. Une promesse orale (donc improuvable par nature) n’est pas non plus valide, sinon c’est bien évidemment la porte ouverte à tout mensonge, d’un côté ou de l’autre d’ailleurs ! Avec ces choses non écrites, au mieux vous êtes naifs de croire une promesse orale, au pire l’un de vous deux (maire ou vous) êtes menteurs. Dans tous les cas vous êtes perdants.
    Vous ne pourrez prétendre à la protection de la loi qu’en la respectant en parallèle. C’est tout simple. Je le rappelle, je ne prend pas parti, ce sont simplement les règles de droit et la leçon que vous devez tirer en toute humilité de cette histoire. Etre une religion ne vous dispense pas de la loi, c’est un pas énorme en direction de votre acceptation que vous ferez là si vous reconnaissez la prééminence de la loi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*