L'expatriation au Royaume-Uni

Vers l’expropriation du Centre En-nour de Nice ?

Le rapport de la honte. C’est ainsi que les responsables de l’Institut Niçois En-Nour ont qualifié le rapport rendu fin février par le commissaire enquêteur, chargé du rapport sur la DUP (Déclaration d’Utilité Publique) pour la réalisation d’une crèche rue Pontremoli dans le quartier de Nice La Plaine. Ce rapport ouvre tout simplement la voie à l’expropriation de la mosquée déjà prête pour accueillir les fidèles.

Institut Niçois Ennour 1

Dans la ville de Christian Estrosi (cinquième ville de France), les musulmans ne disposent toujours pas d’une mosquée digne de ce nom. Le maire avait juré d’empêcher l’ouverture de ce centre.

COMMUNIQUÉ DE LA MOSQUÉE

Nous avons pris connaissance de l’avis favorable à notre expropriation.

Nous avons à Nice, le seul commissaire enquêteur en France qui pouvait annoncer sans sourciller que la mise en place d’une crèche ne pouvait se faire qu’en lieu et place d’une mosquée déjà construire. Et ce malgré les milliers et les milliers de m2 disponible autour et à proximité de la mosquée.

Y a-t-il une relation avec les déclarations du maire de Nice qui annonçait qu’il mettrait tous les moyens en son pouvoir pour empêcher l’ouverture de la mosquée. N’a-t-il pas dit aussi déclarer, que par principe de précaution depuis les terribles attentats qui ont endeuillé notre pays, qu’il fallait empêcher toute nouvelle création de mosquée aussi bien à Nice qu’en France.

Heureusement pour nous que les règles de la République finissent toujours par s’appliquer. Parfois cela prend un peu de temps, mais elles finissent par triompher.

On ne peut imaginer un préfet de la République, et encore moins Monsieur Colrat, l’initiateur du « serment du 25 avril », dialogue et reconnaissance des français de confession musulmane quant à leur place au sein de la République leur droit à leur culte, valider ce que nos appelons désormais le rapport de la honte.

Oui, nous aussi nous sommes aussi pour la mise en place d’une crèche dans le quartier. Nous sommes nombreux à y habiter. Mais cette crèche, peut se faire n’importe où ailleurs. Ce n’est ni les terrains, ni les locaux qui manquent dans un tel périmètre.

Nous exproprier, prendra plusieurs années, et nous avons besoin d’une crèche maintenant pas dans 6 ou 7 ans.

Nous exproprier, doublera voir triplera le prix de la crèche.

Nous exproprier, créera un grand ressentiment au sein de la population métropolitaine de confessions musulmane.

Personne ne sortirait grandi d’un tel affrontement qui laissera des traces à jamais indélébiles surtout après 7 futures années de procédure coûteuse pour le contribuable niçois en cette période de disette budgétaire.

Notre mosquée Ennour, Nous avons mis 13 ans pour la bâtir. Nous y avons 13 ans d’effort, nous y avons mis 13 ans d’espérance. Nous ne pouvons imaginer que tant d’espérance débouche sur le déni de dizaine de milliers de nos concitoyens.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Vers l’expropriation du Centre En-nour de Nice ?"

  1. salam
    Le maire de Nice estrosi n’as pas le droit de refuser l’ouverture de ce centre-mosquée.
    s’il y rêve l’expropriation et qu’il l’applique, la haine va s’amplifier entre les niçois et en particulier entre les musulmans et les juifs.
    Son rôle est d’unir tous les niçois quelle que soit sa race ,sa religion ou sa vie social.
    Affaire à suivre attentivement……

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*