L'expatriation au Royaume-Uni

Des armes et des munitions chez un islamophobe déjà condamné pour l’attaque d’une mosquée

Plusieurs perquisitions ont été menées mardi matin dans les milieux de l’ultra-droite violente. En Gironde, cette opération a visé la famille Lavigne dont un des membres, Christophe, avait été condamné pour avoir tenté d’incendier la mosquée de Libourne en 2012.

30 ARMES ET 200 KG DE MUNITIONS

Christophe Lavigne âgé de 26 ans est un ancien militaire baignant dans l’idéologie de la droite radicale. Au domicile de celui-ci, les gendarmes découvrent trois armes longues et 300 munitions. Au domicile de sa campagne et son père, des milliers d’autres munitions et des armes ont été saisies : au total, une trentaine d’armes et 200 kg de munitions.

Le père va faire l’objet d’une expertise psychiatrique et le fils est quant à lui placé sous contrôle judiciaire. Il sera convoqué ultérieurement au tribunal de Libourne.

SAISIE D'UNE GRANDE QUANTITÉ D'ARMES EN GIRONDEHier matin, des perquisitions administratives ont été menées aux…

Posté par Gendarmerie de la Gironde sur mercredi 20 janvier 2016

TENTATIVE D’INCENDIE D’UNE MOSQUÉE ET PROJET D’ATTENTAT CONTRE UNE AUTRE

Christophe Lavigne avait tenté de mettre le feu à la mosquée de Libourne en 2012. L’incendie avait été rapidement maîtrisé par les pompiers dans la nuit. Un an plus tard, il a été arrêté à Lyon quelques jours avant la fête de l’Aïd El Fitr. Il projetait de tirer sur les fidèles de la mosquée El Forqane de Vénissieux. Les policiers avait découvert chez lui des armes et des munitions. Il avait bénéficié d’un non lieu pour ce projet d’attentat.

Condamné à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis, il est sorti après avoir passé 8 mois derrière les barreaux pour la tentative d’incendie de la mosquée.

Cette perquisition n’a pas fait autant de bruit que celles qui se sont déroulées en décembre à Lagny-sur-Marne où la saisie d’un pistolet à grenaille et quelques munitions chez un fidèle de la mosquée de la ville avaient conduit à la fermeture la mosquée et l’assignation à résidence d’une dizaine de personnes.

Christophe Lavigne, sa campagne et son père n’ont pas été assignés à résidence … Ils ne sont pas musulmans.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

Soyez le premier à réagir à cet article "Des armes et des munitions chez un islamophobe déjà condamné pour l’attaque d’une mosquée"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*