L'expatriation au Royaume-Uni

A Marnaz (5100 habitants), six perquisitions dont une salle de prière, et une assignation à résidence

Une nouvelle fois, des perquisitions ont eu lieu un peu partout en France hier dans le cadre de l’état d’urgence décrété le 13 novembre. En Haute-Savoie, c’est la petite ville de Marnaz (5100 habitants) d’habitude calme qui a été visée. Une salle de prière ainsi que cinq appartements appartenant à des proches d’un « prédicateur autoproclamé » ont été perquisitionnés par les gendarmes dans la nuit de mercredi à jeudi. Comme 99% de ce type d’opération, aucune arme n’a été trouvée. Toutefois un homme de 29 ans a été assigné à résidence avec obligation de pointer trois fois par jour à la gendarmerie de Scionzier bien que rien n’ait été retenu contre cet homme d’un point de vue judiciaire. Il s’agit d’une mesure administrative prise directement par le ministère de l’Intérieur, selon France Bleu.

Ces perquisitions ont visé l’Association Savoisienne Lumière d’Islam (ASLI) qui souhaitait acquérir un lieu de culte digne de ce nom sur la commune. La communauté musulmane de cette ville ne dispose en effet que d’une petite salle de prière située au sein d’un foyer social.

Le maire UDI Loïc Hervé, qui s’est réjoui de ces perquisitions, s’opposait farouchement à un tel projet. Selon lui, « Cette salle de prière de Marnaz est une salle de prière officieuse, qui n’est pas reconnue par le Conseil Français du Culte Musulman. Nous avons cherché plusieurs fois des solutions. Et nous savons que dans cette salle des éléments radicaux interviennent. »

Pourtant, ASLI est l’exemple même d’une association citoyenne engagée composée de jeunes français. Mais Loïc Hervé et ses amis de l’UDI tout comme leur président Jean-Christophe Lagarde préfèrent sans doute des pseudo représentants incapables de prononcer une phrase sans une faute, à l’image de Hassen Chalghoumi.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

Soyez le premier à réagir à cet article "A Marnaz (5100 habitants), six perquisitions dont une salle de prière, et une assignation à résidence"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*