L'expatriation au Royaume-Uni

Sixième hiver sous la tente pour les musulmans de Rambouillet

Les musulmans de Rambouillet auront-t-ils un jour leur mosquée ? L’été dernier l’Association des Musulmans de Rambouillet (AMR) s’apprêtait à acquérir une maison pour en faire une mosquée. Un projet très sérieux d’autant plus que l’AMR avait réuni la somme complète (270.000 euros) nécessaire pour acheter le bien. Mais face aux pressions subies par le propriétaire, celui-ci a refusé de le vendre aux musulmans alors qu’un compromis de vente avait été signé plusieurs mois auparavant.

Une énième épreuve qui illustre le climat nauséabond dans certaines villes de France où les musulmans sont vus comme des envahisseurs criminels.

Tract anonyme à Rambouillet contre la mosquée

Tract anonyme collé à plusieurs endroits de la ville, n’émanant pas de l’AMR

COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION DES MUSULMANS DE RAMBOUILLET (11/10/2015)

Comme vous le savez, par la grâce d’Allah nous avons réussi à collecter les 120 000 € nécessaires au financement de l’acquisition immobilière sur laquelle nous nous sommes engagés. Vous avez été très nombreux à nous soutenir et nous aider à réussir le défi de réunir 120 000€ en moins de 3 mois. Nous en profitons pour remercier tous les donateurs, toutes les associations qui nous ont aidé et accueilli et surtout toutes les personnes qui ont donné de leur temps pour effectuer les collectes ici et là. Nous demandons à Allah qu’ils vous récompensent tous de la plus belle des manières. Nous devions donc réunir cette somme avant le 20 août, date qui devait être la date de signature définitive de la vente. Presque 2 mois se sont écoulés depuis cette date et nous avons enfin eu le retour du notaire.

Malheureusement, le retour n’est pas celui que l’on attendait. Dans un courrier du 30 septembre 2015, le notaire nous fait part de la volonté du vendeur de ne plus donner suite à la vente de son bien. Nous avons été extrêmement surpris de ce revirement de situation surtout lorsque l’on sait que nous avons visité cette maison la première fois il y a un an (Octobre 2014) et que nous avons signé un compromis de vente il y a presque cinq mois (20 mai 2015). C’est dire si la réflexion a été longue…

Voici les raisons qu’il aurait avancé : il a subit des pressions pour ne pas nous vendre, la vente prenait trop de temps, son bien est sous-évalué, il a eu des propositions plus intéressantes, etc. Le notaire a également reçu des appels et courrier anonymes, encore une preuve du courage de ceux qui veulent nous voir échouer. Il a expliqué au vendeur qu’il ne pouvait pas annuler la vente, mais le propriétaire serait resté sur sa position.

Nous savions que tout serait fait pour nous empêcher d’arriver au bout de notre projet. Pétition en porte à porte, affichage illégal, appel à manifester, diffamation à notre encontre et à l’encontre de Monsieur le Maire, tract odieux et irresponsable désignant le président comme responsable de ce qui semble être un crime aux yeux de certains et dévoilant son adresse personnelle ainsi que son lieu de travail, etc. Nous pensions avoir tout vu mais jamais nous n’aurions cru que nos opposants seraient prêts à sacrifier une personne innocente pour empêcher l’arrivée d’une mosquée à Rambouillet. Car c’est exactement ce qui risque de se passer. Que cela vienne d’un groupe d’extrême droite, du voisinage, ou de n’importe quel groupe de personne les conséquences sont graves et injustes. Aussi bien pour nous que pour le propriétaire…

Pendant cette année notre association n’a plus effectué aucune recherche puisque nous nous engagions sur ce bien quoique cela nous en coûte et du fait de cette volonté d’annulation nous devons préparer notre communauté à passer notre sixième hiver dehors ce qui est une conséquence insupportable et injuste.

Notre position est donc très simple : Nous ne souhaitons pas revenir sur la vente. Nous avons signé un compromis dans lequel nous avons pris tous les risques. Nous devions collecter plus de 120 000€ en moins de 3 mois sans quoi nous risquions de perdre l’acompte de 25 000€, nous n’avions pas le droit à l’erreur et nous avons fait des efforts énormes pour y parvenir. Le propriétaire souhaite vendre son bien plus cher, alors que nous avons fait une offre au prix qu’il a lui même fixé et qui était affiché par l’agence. Nous allons donc nous réunir avec notre avocat afin d’étudier les suites à donner à cette affaire. Ce qui est sûr c’est que nous n’avons pas d’autres choix que de demander au notaire l’exécution rapide de la vente ou le cas échéant, la résolution de la vente avec une demande de dommages et intérêts. Dommages qui seront calculés selon le préjudice causé à notre association par cette annulation.

Nous vous tiendrons informés des prochaines avancées incha’Allah, en attendant ne nous oubliez pas dans vos invocations.

Rachid ID SALAH, président de l’AMR

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Sixième hiver sous la tente pour les musulmans de Rambouillet"

  1. Meme pas peur Meme pas peur Meme pas peurMeme pas peur Meme pas peur Meme pas peur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*