La mosquée de Mérignac cible d’un jet de cocktail molotov

Islamophobie. Un début d’incendie s’est déclenché jeudi soir peu après 23 heures, à la mosquée Essalam de Mérignac (Gironde). Les pompiers ont été appelés pour un feu ayant pris sur le portail de la clôture entourant l’édifice situé rue Marcel-Dassault. A leur arrivée sur les lieux, le feu avait déjà été éteint, selon le Codis 33. Seul un pan de muret en bord de portail présentait un aspect noirci. La piste islamophobe ne fait plus de doute.

CONDAMNATIONS

Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a condamné «très fermement», cette tentative d’incendie. Il a également «assuré ses responsables et ses fidèles de sa sympathie et de son soutien», indiquant sa détermination en faire en sorte que «les auteurs de cet acte odieux soient poursuivis, arrêtés et traduits en justice, quelles que soient leurs motivations, inconnues à ce stade de l’enquête».

Le maire de la ville, Alain Anziani a également dénoncé « un geste criminel qui doit être sanctionné ».

IL Y A TROIS ANS, LA MOSQUÉE DE LIBOURNE A ÉTÉ LA CIBLE D’UN COCKTAIL MOLOTOV

En août 2012, la mosquée de Libourne non loin de là avait été a cible d’un cocktail Molotov provoquant un début d’incendie. L’auteur de l’acte a passé 8 mois en prison pour cet acte. Cependant, Christophe Lavigne, militaire et militant d’extrême droite a bénéficié d’un non lieu pour un projet d’attentat visant une mosquée de Vénissieux.

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

1 Commentaire sur "La mosquée de Mérignac cible d’un jet de cocktail molotov"

  1. C’est vraiment bizarre, que le Ministre de l’intérieur réagisse sur cette agression d’un lieu de culte musulman, alors que quotidiennement, des églises et des cimetières chrétiens sont vandalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*