L'expatriation au Royaume-Uni

Dégradations en série dans les mosquées et commerces du Dunkerquois

La fin du ramadan n’a pas été de tout repos pour les lieux de culte musulmans du Dunkerquois, dont une partie a été la cible de dégradations la semaine dernière. « On m’a appelé jeudi soir pour me signaler les premiers actes à la mosquée rue de l’Industrie à Dunkerque. Je me suis renseigné pour savoir s’il y avait eu d’autres actes et on m’a signalé que la mosquée de Saint-Pol-sur-Mer ainsi que des commerces avaient aussi été visés », raconte Omar Bouzid, le président du conseil de l’islam à Dunkerque. Mais la liste s’est allongée le dimanche. « J’ai appris que la mosquée rue de Calais, à Dunkerque, avait à son tour été touchée, ainsi que la mosquée de Petite-Synthe. À chaque fois les serrures ont été bloquées avec de la glue », poursuit Omar Bouzid.

Dégradations mosquées de Dunkerque

Les mosquées n’ont pas été les seules touchées. Plusieurs commerces comme la boucherie halal l’Étoile du Nord, située rue Royer à Dunkerque, ainsi qu’un salon de thé et un restaurant de la rue de la République ont été visés. Ilyas Belili, gérant de l’Orient Express s’inquiète. « Pour l’instant, ce n’est qu’une serrure, mais demain, ce sera quoi ? », s’interroge-t-il.

Pour Omar Bouzid, il ne fait aucun doute que le caractère de ces attaques est clairement islamophobe. « S’il n’y avait qu’une seule dégradation, on pourrait prendre ça pour un acte isolé, mais là, ça ne fait pas de doute selon moi au vu des lieux visés. »

Source

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

Soyez le premier à réagir à cet article "Dégradations en série dans les mosquées et commerces du Dunkerquois"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*