L’islam encore une religion violente contrairement aux autres religions selon Chalghoumi

De mieux en mieux. C’était le 14 avril dernier à Washington devant ses amis de MEMRI (Institut de recherche des médias du Moyen-Orient) – une association fondée par un ancien officier des services de renseignements israéliens -, Hassen CHALGHOUMI, a loué le pacifisme des religions juive et chrétienne qui ont abandonné la violence selon lui. « L’islam suivra » dit-il avant d’appeler à la réforme de l’islam à laquelle devront participer les non musulmans aussi.

« Cette bataille pour la réforme ne s’achèvera pas, si le monde la considère uniquement comme une bataille interne et qu’il y assiste en spectateur, en regardant la catastrophe se dérouler devant ses yeux. Car nous vivons tous, musulmans et non musulmans, dans le même monde, et le destin de l’islam sera déterminé par nous tous et déterminera notre avenir à nous tous », précise-t-il.

La question que chaque musulman de France continue à se poser : Pourquoi cette indifférence des fidèles de la mosquée de Drancy à l’égard de cet homme, cet islamophobe qui profane chaque fois leur mosquée, qui dénigre leur religion et ternit leur réputation auprès des autres. Si nos anciens se « fichent » de qui dirige quoi, de qui dit quoi, que font nos jeunes ?

Continuez comme ça et vous deviendrez la risée de la France !

Hassen Chalghoumi et Caroline Fourest

VOICI LE DISCOURS COMPLET DE HASSEN CHALGHOUMI

«Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Je voudrais tout d’abord remercier MEMRI et la Fondation Lantos pour les Droits de l’Homme et la Justice, de m’avoir invité à parler lors de cet important événement annuel.

Je suis très honoré de participer à cette commémoration en souvenir de Tom Lantos, qui a combattu toute sa vie contre l’antisémitisme et la négation de la Shoah, et a œuvré pour la cause des droits de l’homme et de la justice partout dans le monde.

Avant de commencer mon intervention, je souhaite attirer votre attention sur le sort des chrétiens au Moyen-Orient, qui sont actuellement confrontés à une vague d’assassinats génocidaire. Je suis certain que vous avez tous vu les images, dont celle de ces 21 personnes décapitées sur la côte libyenne, dont le seul crime était d’être chrétiens. Nous ne pouvons pas commémorer la Shoah au 21e siècle sans évoquer les crimes perpétrés actuellement à l’encontre des chrétiens, en conséquence de la même haine qui a conduit à l’extermination presque totale des Juifs d’Europe.

Vous venez de voir plusieurs documents vidéos, dont certains incitent à la haine, au racisme et à la violence, tandis que d’autres défendent la réforme et les valeurs humanistes universelles. Je souhaite attirer votre attention sur le fait que le premier type de vidéos représente seulement une facette de l’islam – celle de la haine et de la violence. La haine et la violence ont aussi été l’apanage des autres religions, au cours de leur histoire respective. Pendant des siècles, le christianisme et le judaïsme ont connu des phases au cours desquelles les valeurs humaines les plus élevées ont été marginalisées et remplacées par la haine et la violence. Plus tard, toutefois, chacune d’elles a rompu avec ces tendances violentes, pour devenir une religion presqu’entièrement humaniste, pacifique et miséricordieuse – telle que nous les connaissons à présent depuis des siècles. Pourtant, il ne s’agit pas d’une évolution à sens unique, et parfois les phénomènes du passé montrent à nouveau leur visage hideux. Il convient de mener une bataille permanente pour les réprimer.

L’islam suivra lui aussi, j’en suis convaincu, le même chemin que le christianisme et le judaïsme. Toutefois, cette bataille pour la réforme ne s’achèvera pas, si le monde la considère uniquement comme une bataille interne et qu’il y assiste en spectateur, en regardant la catastrophe se dérouler devant ses yeux. Car nous vivons tous, musulmans et non musulmans, dans le même monde,et le destin de l’islam sera déterminé par nous tous et déterminera notre avenir à nous tous.

Quels sont les fronts sur lesquels se joue cette grande bataille au sein de l’islam ? Par-dessus tout, elle se déroule sur Internet. Tout en étant une grande bénédiction pour l’humanité, Internet est aussi le porteur des pires idées, croyances et incitations à la violence, et il est utilisé dans une grande mesure par les extrémistes, pour radicaliser et recruter leurs fidèles. De fait, sans Internet, le mouvement du djihad international n’aurait pas acquis l’influence qu’il exerce maintenant dans le monde entier.

C’est à nous tous, Mesdames et Messieurs, qu’il incombe de défendre la liberté de parole, même si cette liberté est utilisée à mauvais escient par les ennemis de l’humanité, pour laver le cerveau de nos enfants et de notre jeunesse. Il faut promulguer des lois en Amérique pour nous protéger contre ces abus et les interdire, comme celles qui ont été promulguées en France, après que les Européens aient subi les conséquences terribles des idéologies telles que le nazisme et le fascisme. En Europe, l’incitation au racisme, à l’antisémitisme et la négation de la Shoah sont des crimes, même en l’absence de toute action explicite qui en découle.

Le deuxième champ de bataille est celui des écoles, où des conseils appropriés destinés aux jeunes font cruellement défaut. En l’absence de ces éléments essentiels, le système éducatif est dénué de valeurs morales et, en fin de compte, les étudiants d’aujourd’hui deviennent les extrémistes et les terroristes de demain. Nous avons vu cela se produire à de nombreuses reprises en France.

Le troisième champ de bataille est celui des mosquées, où on assiste trop souvent à des discours d’incitation à l’antisémitisme, à la haine et à la violence. C’est le champ de bataille le plus important pour l’avenir de l’islam et de ses relations avec les autres religions. Mais celui-là aussi n’est pas seulement intérieur. Le gouvernement devrait jouer un rôle, pour empêcher l’argent des organisations terroristes d’atteindre les mosquées et pour encadrer leurs activités. Il devrait empêcher les leaders extrémistes de prêcher en leur sein, ce qui leur permet d’abuser de leur pouvoir et de répandre la haine et la violence. Il devrait s’assurer que ceux qui prêchent la religion aux autres soient des personnes qualifiées, pénétrées de valeurs humanistes.

Le quatrième champ de bataille est celui des prisons, dans lesquelles les autorités font cohabiter les prisonniers ordinaires avec les terroristes et les promoteurs d’idéologies criminelles, qui saisissent cette opportunité pour radicaliser ceux qui sont en contact quotidien avec eux. Ceci a été le cas de tous les auteurs d’actes de terrorisme en France au cours de l’année écoulée : Mohammed Merah et Mohammed Nemoush, qui ont subi un lavage de cerveau et tué 11 personnes innocentes et, plus récemment, Amedy Coulibaly et les frères Kouachi, qui ont tué au total 17 personnes à Charlie Hebdoet dans le supermarché casher de la porte de Vincennes à Paris.

Mesdames et Messieurs, je vous parle comme quelqu’un qui se bat sur tous les fronts que j’ai mentionnés, en dépit des menaces de mort que je reçois régulièrement. La dernière de ces menaces venait d’un agent dormant de l’Etat islamique en France. Je considère comme étant mon obligation de me battre sur tous les fronts : celui d’Internet, celui des écoles, des prêches dans les mosquées, et en parlant aux prisonniers. Je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour affronter les forces du mal au sein de ma religion.

Mais vous devez savoir que je ne suis pas seul. Je voudrais que vous sachiez que je reçois beaucoup de messages de soutien de la part de musulmans, non seulement en France mais dans toute l’Europe ; de musulmans en Tunisie, mon pays d’origine ; et de la communauté musulmane dans le monde entier. Il y a tout juste deux semaines, j’ai parlé aux membres du Parlement européen et leur ai dit de ne pas se décourager, parce que la grande majorité des musulmans défendent les valeurs que je représente. En 2012, j’ai emmené un groupe de 30 imams visiter le mémorial de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem, et ce qu’ils ont rapporté de leur visite a été transmis dans de nombreuses communautés, qui étaient auparavant presque totalement ignorantes de la Shoah. Je participe à toutes les commémorations de la Shoah en France. De fait, ma propre mosquée est située à Drancy, lieu d’où les Juifs de France ont été déportés à Auschwitz. C’est une leçon très actuelle : la haine conduit aux pires catastrophes. Il y a quelques années, j’ai aussi réuni des musulmans pour une commémoration du 11 septembre, en faisant le vœu de combattre le terrorisme et la haine.

Mesdames et Messieurs, laissez-moi répéter que ces efforts ont besoin, pour porter leurs fruits, de votre aide. Ceux qui pensent qu’ils peuvent nous laisser seuls dans cette bataille en attendant qu’elle prenne fin, commettent une grave erreur. Pour ceux que j’entends souvent demander, « Où sont les réformateurs musulmans ? », je souhaite attirer leur attention sur MEMRI. Cet institut de recherche, dont j’estime beaucoup le travail, porte à la connaissance du monde entier les deux visages de l’islam actuel – celui qui incite à la violence et à la haine des autres, et celui qui promeut la réforme, la paix et la fraternité entre toutes les religions.

Je voudrais terminer mon intervention par une parole de sagesse que j’ai entendue d’un rabbin, s’exprimant lors d’une commémoration de la Shoah à Drancy. Il a dit : « Hitler n’a pas gagné parce qu’il avait le soutien d’une majorité d’Allemands, mais parce que la majorité était indifférente ». Mesdames et Messieurs, la bataille sera longue, mais ensemble nous vaincrons.

La Rédaction D&M

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

2 Commentaires sur "L’islam encore une religion violente contrairement aux autres religions selon Chalghoumi"

  1. Ce renégat et hypocrite ne représente personne et est manipulé par tous ces médias diaboliques
    qu’il se taise à jamais .

  2. Comment pouvez vous interviewes ce genre de personnages qui ne c’est même pas alignée 2 mots… La morale fait la pour toi avant de pouvoir t’exprimer. Ce n’est pas pour rien qu’on t’aime pas sur drancy

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*