L'expatriation au Royaume-Uni

Les musulmans de Bègles sous la tutelle du maire Noël Mamère

La convention d’utilisation a été dénoncée. La Fédération musulmane de Gironde a repris la gestion de la salle sur demande du maire.

Les musulmans de Bègles sous la tutelle de Noël Mamère

Tout le monde, de la mairie de Bègles à la Fédération musulmane de la Gironde, affiche la sérénité, plaide l’apaisement et promet la continuité de culte. Et c’est sur fond d’un problème administratif, que le maire Noël Mamère a dénoncé la convention d’utilisation de la salle de prières qu’il avait confiée, en 2008, à l’Association culturelle des musulmans de Bègles.

Le problème dénoncé est le manque de transparence dans le fonctionnement de l’association : absence de compte-rendu d’assemblées générales, de rapports d’activités, présidence mal établie, selon la mairie. Ce qui n’est pas dit officiellement, mais que le voisinage révèle, c’est « une évolution des pratiques » dans la salle de prière béglaise. Depuis quelques mois, et en particulier depuis les fermeture des lieux de culte de Floirac et de La Bastide, on aurait assisté à la venue de musulmans de toute l’Aquitaine, qui prêchaient en seule langue arabe (la traduction en Français est obligatoire) et dont les propos auraient eu des connotations de mouvements salafistes.

Ce matin, le maire de Bègles a confié la gestion de salle de prière à la Fédération musulmane de Gironde (à la tête de laquelle se trouve le Grand Imam de Bordeaux Tareq Oubrou). Le nouvel imam, qui officiera demain à 14 heures, est Yasid Abdelrrim.

Noël Mamère a indiqué, vers 14 heures, qu’il était fier d’avoir été un des premiers maire de Gironde a mettre à disposition des musulmans de sa commune une salle de culte.

Source

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : actualité | islamophobie | événements | initiatives | révélations | Multimédia

1 Commentaire sur "Les musulmans de Bègles sous la tutelle du maire Noël Mamère"

  1. Salam aleikum.
    Je suis heureux d’être là.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*