L'expatriation au Royaume-Uni

A Genlis, il ne fait pas bon d’être musulman

Nous publions ci-dessous le communiqué de l’Association Socio-Culturelle des Musulmans de Genlis (ASCMG), à propos du récent débat sur le vivre ensemble, organisé par la même association.

Hôtel de Ville de Genlis

Genlis : succès du débat citoyen sur le vivre ensemble organisé par l’ASCMG

L’Association Socioculturelle et Cultuelle des Musulmans de Genlis (ASCMG) a organisé dimanche 15 février 2015 un débat citoyen qui a connu un grand succès avec une centaine de participants représentant la France dans toute sa diversité. En plus des citoyens, ont participé notamment la députée Mme Bouziane, le président de la Commission économie sociale et solidaire du Conseil Régional M. El Hassouni, les prêtres de Genlis et d’Auxonne M. Portay et M. De Gigord, le président du CRCM M. Kerkri, des responsables d’association, des élus du canton de Genlis, la presse écrite et radio. Les échanges riches et constructifs ont permis à chacun d’apporter sa contribution au débat.

Le vivre ensemble, c’est avant tout une rencontre. L’ASCMG regrette l’absence du maire de Genlis, M. Dancourt, qui a qualifié dès le 5 février 2015 sur sa page Facebook « Alliance pour Genlis » de « manifestation cultuelle » la réunion. Il a relayé sur ce même support, les commentaires ignobles et irresponsables de son adjoint, M. Grossel. Aujourd’hui ces commentaires ont été retirés.

Propos du maire de Genlis et son adjoint

Alors qu’une plaie profonde est encore ouverte pour tous les Français et que le traumatisme est dans tous les esprits, l’ASCMG condamne avec fermeté ces propos haineux d’autant plus indignes et irresponsables qu’ils sont tenus par un élu et relayés par celui qui est garant de la paix civile dans sa commune : M. Dancourt, maire de Genlis.

L’ASCMG demande aujourd’hui à M. le Maire de respecter strictement, telle que sa fonction l’exige, le principe de laïcité et donc de ne pas entraver les libertés. Elle demande à M. le Maire de prendre ses responsabilités et de condamner les propos de M. Grossel incitant à la haine et ouvrant la voie au trouble à l’ordre public.

L’ASCMG s’interroge sur l’aptitude de M. Grossel à exercer sa fonction de représentant de la municipalité dans un esprit républicain. Elle demande à M. Grossel de s’excuser et de s’expliquer auprès des nombreux Français musulmans qui ont été heurtés par ses propos ignobles.

Contact : 0601648091 / bureau.ascmg@gmail.com

LIRE AUSSI : PAS DE TERRAIN POUR LA MOSQUÉE DE GENLIS, LES ARGUMENTS ISLAMOPHOBES DU MAIRE

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires sur "A Genlis, il ne fait pas bon d’être musulman"

  1. Il faut impérativement condamner les propos de M. Grossel incitant à la haine et ouvrant la voie au trouble à l’ordre public.
    cet odieux personnage doit etre en garde à vue et non des petits enfants de 8 ans.

  2. Il faut condamner les propos de M. Gossel. Tout n’est pas perdu puisqu’il semblerait que le candidat PS aux départementales serait favorable à l’installation de votre association à Genlis voire un lieu de culte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*