L'expatriation au Royaume-Uni

Italie : les fascistes de la Ligue du Nord font interdire toute nouvelle mosquée en Lombardie

En Lombardie, l’une des régions les plus riches d’Italie, l’hostilité à l’islam progresse. Ici, la construction de mosquée est désormais impossible. Et pour cause, la Ligue du Nord vient de faire voter une loi en ce sens.

Droite Forte contre mosquées et minarets

« Mosquée ne veut pas dire terrorisme, mosquée veut dire risque de terrorisme. Moi, je n’ai jamais vu un pasteur chrétien dire que tuer vous ouvre les portes du royaume des cieux », souligne Roberto Anelli, conseiller régional de Lombardie, face à la caméra de France 2.

« Oui à la polenta, non au couscous »

Les élus de la Ligue du Nord de Lombardie avaient déjà défrayé la chronique avec leur slogan « Oui à la polenta, non au couscous ». « Il y a beaucoup trop de musulmans, ça atteint des niveaux incroyables, moi, je veux que ça s’arrête », souffle un Italien.

La communauté musulmane italienne est, elle, abasourdie. « Ils dépeignent les musulmans comme des diables », déplore Bounegab Benaissa, le président de la Maison de la culture islamique de Milan.

Source

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

7 Commentaires sur "Italie : les fascistes de la Ligue du Nord font interdire toute nouvelle mosquée en Lombardie"

  1. Auparavant les fashistes italiens de mussolini s’en prenait aux juifs désormais tous les fachos de l’EUROPE oppriment la minorité musulmane d’europe sans que les gouvernements de l’union européenne ne bouge un doigt.
    La région de lombardie doit etre sous embargo car elle ne pas pas la liberté de culté et sa minorité musulmane.

  2. Les musulmans en France savent parfaitement qu’ils ne sont pas menacés ou inquiétés autrement que de façon très marginale et anecdotique. Tout comme ils savent à quel point leurs coreligionnaires font souffrir un véritable martyr délictuel et criminel au peuple français , même si l’incroyable criminalité allogène ne peut être intégralement mise sur le compte de l’ Islam en lui-même.

    Et il ne s’agit que d’une étape stratégique : la dénonciation fallacieuse de persécutions imaginaires permet, tout en galvanisant la « Oumma » (à laquelle il faut peu en matière de preuves) , de justifier les agressions à venir , de monter des milices , de créer des organes d’influence puis de police et de justice parallèles, et enfin de sidérer les pouvoirs publics. Pouvoirs publics qui , voyant le schéma se préciser, s’empressent de lâcher du lest puisqu’ils sont ontologiquement incapables de réagir (d’ailleurs, passer à la répression signifierait leur propre départ ) .

    Tout cela est si évident , si prévisible, qu’il est infiniment piteux de voir un grand peuple et une si grande nation tomber comme une figue pourrie devant un adversaire aussi nul . Faut-il vraiment que nous ayons à notre tête des étrons politiques et que l’électorat soit sous perfusion !

    Finalement, l’Occident aura été abattu par la très mauvaise qualité de son personnel politique, en raison d’un processus de sélection qui favorise l’inculture , l’avidité , l’aptitude à mentir , ou l’art de parler pour ne rien dire … Objectivement , regardez le politicien moyen , le député de base : c’ est une sombre merde. Votre concierge ferait mieux , votre grand-mère ferait mieux , votre pizzaïolo ferait mieux …

    Même s’il n’ y avait aucun « islamoréfractaire » en France , cela ne changerait rien à l’agressivité conquérante de cette « religion » totalitaire et théocratique .

    La prétendue islamophobie n’est pas née de génération spontanée. Tant qu’il n’ y avait en France métropolitaine qu’une présence discrète ou nulle de musulmans, rien de tel n’existait. Hors de quelques cercles d’ érudits, l’indifférence ou la curiosité touristique étaient les seuls sentiments à l’égard de cette secte.

    C’est bien la promiscuité imposée et la fréquentation forcée d’ une immigration disproportionnée , non désirée et pathogène qui a créé un rejet désormais acquis et sans remède . Il ne s’agit donc nullement de préjugés , mais d’une véritable sentence populaire , sans appel . Un jugement tout court , basé sur des faits.

    Nous faire le coup de l’ignorance ne marche pas , surtout venant d’une religion dont la plupart des croyants n’ont jamais lu leurs textes fondateurs … par illettrisme . La vérité est que beaucoup de Français de souche en savent plus sur l’ Islam que bien des musulmans en France .

    Approfondir notre connaissance du sujet ne nous le rendra pas plus désirable , au contraire . Nous ne ferions que découvrir une gnose sans contenu , redondante et récapitulative .

    Il faudra que les intellectuels musulmans admettent que l’ Occident s ‘est construit CONTRE l’ Islam dés son apparition , (et pour cause puisqu’il est venu sur son sol l’agresser et non l’inverse) . La suite de la Reconquista à Vienne n’a été que la même partition jouée par d’autres interprètes .

    Il n’ y a jamais eu , et il n’y aura jamais , de cohabitation harmonieuse , ou d’ Andalousie revue par Trigano . A l’instant même où les Maures ont mis le pied en Espagne, la Reconquista commençait. L’antériorité de l’ Occident chrétien sur son sol fait que c’est l’ Islam qui se définit en opposition à lui et non l’inverse. Et ce que certain nomment « islamophobie » n’est qu’une composante légitime de l’identité européenne .

    La reconnaissance juridique , historique ou morale de la prétendue « islamophobie » ne serait qu’une capitulation totale et sans combat . D’autant qu’il ne faudrait attendre aucune réciprocité ou aucun mécanisme compensatoire , bien au contraire .

    Musulmans, cette reconnaissance, n’y comptez pas ! Vous l ‘obtiendrez peut-être des lâches et des traitres qui nous gouvernent, mais de tels traités auraient la valeur du chiffon. Car vous ne l’obtiendrez jamais du peuple .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*