L'expatriation au Royaume-Uni

Forte mobilisation contre l’islamophobie à Saint-Gratien

« Pour que la lutte contre l’islamophobie soit aussi une cause nationale », « Touche pas à ma mosquée ». C’est sous ces slogans que près de 400 musulmans ont défilé samedi après-midi dans les rues de Saint-Gratien (Val d’Oise) à l’appel de l’Association des Musulmans de la ville et des associations luttant contre l’islamophobie. Une forte mobilisation pour cette commune de 20.000 habitants.

Depuis plusieurs années, des tensions opposent la communauté musulmane et la maire UMP Jacqueline Eustache-Brinio, ouvertement islamophobe et opposant à l’ouverture de tout lieu de culte musulman, comme en témoigne son refus d’octroyer un permis de construire à l’association qui avait acheté plusieurs mois auparavant un pavillon (quartier des Raguenets) en vue de le transformer en salle de prière.

« On ne demande pas un traitement de faveur, mais simplement de pouvoir exercer notre religion librement », explique Ali Mecis, président de l’association au Parisien.

La manifestation, déclarée et autorisée, n’a pourtant pas pu atteindre la mairie, point d’arrivée prévu du défilé. Le cortège a été bloqué par trois cars de CRS. A quelques centaines de mètres, sur le parvis de l’hôtel de ville, une trentaine d’islamophobes se sont rassemblés en soutien à la maire. Un scandale ! puisque la « contre-manifestation » n’a pas été déclarée, pourtant tolérée par les forces de l’ordre.

La maire de Saint-Gratien est la première personne à bafouer de la loi dans cette commune. Elle qui quelques jours auparavant, avait déclaré : « J’espère que cette manifestation sera très encadrée car ces salafistes de banlieue vont ramener leurs potes du 9.3 pour grossir un rassemblement défendu par un groupe hors-la-loi, qui en a qu’après moi et qui a banni de son langage : démocratie, autorité, règle et loi ». Alors qui bafoue la loi et qui la respecte Mme Eustache-Brinio ?!

Le 13 novembre, un huissier de justice s’introduit dans le pavillon sans en avertir au préalable les membres de l’association et en fracassant la serrure de la porte d’entrée, accompagné d’un agent du service technique, d’un serrurier et d’agents de police du commissariat d’Enghien-les-bains. Tout cela pour vérifier que les travaux n’ont pas démarré. C’est ainsi que le premier édile de la ville traite la communauté musulmane. Où est donc la liberté de culte ? Où est le ministre de l’intérieur et des Cultes ?

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 4

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 3

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 1

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 10

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 9

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 8

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 7

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 6

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 5

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 13

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 12

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 11

Forte mobilisation contre l'islamophobie à Saint-Gratien 2

La Rédaction D&M

Crédit photos

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Forte mobilisation contre l’islamophobie à Saint-Gratien"

  1. cette mairesse raciste de l’ump est une hors la loi car le fichage des musulmans ou d’une ethnie est illégale.
    ses ancètres étaient fichés par les nazis parait- il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*