L'expatriation au Royaume-Uni

Mulhouse : Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée

Voilà un bel exemple de dialogue entre les religions. A Mulhouse comme ailleurs, se tiennent chaque année des journées d’Amitié islamo-chrétiennes ; une semaine durant laquelle, les deux communautés se retrouvent pour échanger sur des sujets divers et variés. Samedi 22 novembre, c’est au « Centre Culturel Turc » sis rue Josué Hofer à Mulhouse que se sont retrouvés musulmans et chrétiens (protestants et catholiques) pour échanger sur le thème « Abraham dans la Bible et le Coran ». Des journées à l’initiative du GAIC (Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne), association créée en 2001 à Mulhouse et implantée dans diverses villes de France.

Alors que l’image des musulmans et leur religion est écornée un peu plus chaque jour ou presque par des médias, dont le seul objectif est de faire le buzz afin d’accroître leur audience, ces échanges concrets sont plus que jamais nécessaires pour expliquer notre religion aux autres communautés et réfuter la propagande médiatique.

« Ne discutez avec les gens du Livre que de la manière la plus courtoise » (Sourate L’Araignée, verset 46)

Mulhouse Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée 6

Mulhouse Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée 8

Mulhouse Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée 7

Mulhouse Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée 5

Mulhouse Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée 4

Mulhouse Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée 2

Crédit photos

La Rédaction D&M

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Mulhouse : Quand musulmans et chrétiens échangent sur Abraham à la mosquée"

  1. salam aleykoum

    bonne initiative .
    Mieux vaut se connaitre ,s’apprécier et se respecter que de subir le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*