L'expatriation au Royaume-Uni

Pour avoir fait l’éloge d’Erdogan et de Morsi, l’imam de la mosquée de cannes La Bocca a été licencié !

C’est tout simplement incroyable ! Mohamed Morsi et Recep Tayyip Erdoğan deux présidents courageux que leurs peuples respectifs ont élu. Premier civil élu par le peuple égyptien, Mohamed Morsi a été déchu de ses fonctions en juin 2013 par l’armée dirigée par le général Al Sissî. Un putsch financé et encouragé par les pays du Golf dont l’Arabie saoudite, suivi vers la mi-août 2013 d’un massacre sans précédent dans l’histoire de l’Égypte. Plus 2.000 personnes pro Morsi sont massacrés en une journée au Caire sur ordre des nouvelles autorités militaires.

Massacre de Rabaa

Pour avoir fait l’éloge de ces deux présidents à la mi-août lors d’un prêche, la direction de la mosquée Iqraa de Cannes a licencié il y a une dizaine de jours son imam, Saïd Naït Ouaziz, un jeune imam parfaitement bilingue. Selon Nice-Matin, « ces propos ont choqué plus d’un » ! Pourtant, ces deux présidents sont très populaires auprès de la communauté musulmane. Il aurait suffit à ce journal de commander un sondage sur le sujet au lieu de jouer le jeu des laïcards.

Mosquée Iqraa de Cannes

La nouvelle mosquée ouverte en avril a coûté 2M d’euros, financés par un riche donateur saoudien

«Il a évoqué la Turquie, l’Égypte, fait l’éloge du président turc Erdogan qui venait d’être élu, et de l’Égyptien Mohamed Morsi, proches des Frères musulmans ; il a descendu en flamme le général Al-Sissi, relate un fidèle qui assistait à la prière ce jour-là. Bref, un discours très politique et très virulent qui a surpris ou choqué beaucoup de gens», rapporte le journal.

Said Naït Ouaziz

Le jeune imam licencié, Saïd Naït Ouaziz

«Il est allé beaucoup trop loin, confirme Redouane Aichfakir, directeur de la mosquée. Il a même déclaré qu’Erdogan et les Turcs ont donné une leçon de démocratie à la France et à l’Occident. Bref il a confondu la mosquée avec une tribune politique, ou l’antenne de BFM TV ou d’Al-Jazeera. Ce n’est pas acceptable. Ici, les fidèles viennent pour entendre parler de religion, pas de politique».

Oui monsieur Aichfakir, la prochaine fois qu’un imam prêche dans votre mosquée, préparez-lui une khotba sur la menstruation ou mieux, pour rester dans l’actualité la « lutte contre l’Etat Islamique » en Irak, un sujet très politique qui plairait bien à votre donateur et aux gouvernements français et saoudien …

En fait, l’association qui gère cette mosquée du quartier La Bocca est aux ordres de son riche donateur, le saoudien Saleh Kamel, proche de la famille royale. Il aurait très mal digéré cette prise de position en faveur de ces présidents plutôt « proches des frères musulmans ». Ces derniers sont considérés par le régime saoudien comme des ennemis à abattre. Sa virulente critique du boucher Al Sissî ne lui a pas plu non plus.

Sissi et le roi Abdallah

Première visite du boucher Al Sissî en Arabie Saoudite, c’était il y a un mois

Une ingérence étrangère flagrante qui ne déplairait pas aux autorités françaises (puisque ça les arrange bien cette fois-ci !).

Musulmans de Cannes ! Vous êtes sous la tutelle de la famille des Saoud ! On vous muselle même dans un pays lointain … Alors, si vous voulez être la risée de la France et du monde, continuez à fréquenter cette mosquée … la mosquée Al Sissî Ben Saoud !

Vous pouvez écrire votre indignation via la page officielle de la mosquée.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Pour avoir fait l’éloge d’Erdogan et de Morsi, l’imam de la mosquée de cannes La Bocca a été licencié !"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*