L'expatriation au Royaume-Uni

12 journalistes tués par “Israël” en quatre semaines

Les journalistes palestiniens ont payé un lourd tribut depuis le début de l’offensive terroriste d’Israël à Gaza. Nous le savons bien maintenant, cette entité criminelle ne respecte aucune règle éthique. Écoles, hôpitaux, mosquées, habitations, femmes, enfants, médecins, journalistes… Rien ni personne n’est désormais épargné par la barbarie de l’armée “la plus morale du monde”.

Les journalistes palestiniens ont fait preuve d’un courage incroyable. Pas moins de douze d’entre eux, journalistes, caméramans et photographes ont perdu la vie alors qu’ils faisaient simplement leur métier de journalistes. Bien évidemment, la mort de ces journalistes “arabes et musulmans” (il faut le préciser) n’a pas fait la UNE des médias occidentaux notamment français, qui pourtant, s’émeuvent lorsqu’un des leurs est tué quelque part dans le monde. Et surtout lorsque les coupables sont suspectés d’être des “islamistes”. Pire, jamais ils diront d’un journaliste palestinien “un confrère” !

Le 30 juillet dernier a été particulièrement un jour noir pour le journalisme palestinien. Trois journalistes tués le même jour. ‘Ahed Zakkout, entraîneur et correspondant sport pour la chaîne Palestine TV et la chaîne satellitaire Al-Kitab, décède dans un bombardement qui a visé une tour d’un quartier nord de Gaza City.

'Ahed Zakkout tué dans un bombardement

Ramy Rayan et Sameh Al-‘aryane deux journalistes-photographes sont tués à leur tour lors du massacre du marché de Shajaya, qui avait fait au total une vingtaine de martyrs.

12 journalistes palestiniens tués par Israël en quatre semaines

Ramy Rayan avait 26 ans

Sameh Al Aryane

Sameh Al-Aryane avait aussi 26 ans et travaillait pour la chaîne Al-Aqsa

Les derniers instants de la vie de Sameh, mort alors qu’il couvrait la boucherie de Shajaya.

Khaled Hamad (25 ans), journaliste-photographe d’Al Jazeera est tué dimanche 20 juillet alors qu’il tentait de couvrir l’atroce massacre de Shajaya qui avait fait entre 100 et 150 victimes.

Israël tue Khaled Hamad journaliste Al-Jazeera

Khaled Hamad est mort caméra à la main

Abderrahmane Abou Hyne, journaliste auprès de la chaîne satellitaire Al-Kitab, tué le 23 juillet. Bahaeddine Ghareeb, spécialiste des affaires hébreu auprès de la chaîne Palestine TV, tué le 29 juillet. Ezzat Dhaheer, correspondant web pour le Al-Huriya Media Network, tué le 29 juillet. Mohammed Dhaher du journal Al-Rissala est mort le 31 juillet des suites de ses blessures lors du massacre de Shajaya quelques jours plus tôt. Abdullah Fajhan, journaliste web tué le 1er août. Shadi Hamdy Eyad, correspondant indépendant, tué le 2 août. Mohammed Ad-diry, tué le 2 août. Hamada Meqqat, directeur d’un site d’info tué le 4 août.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "12 journalistes tués par “Israël” en quatre semaines"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*