L'expatriation au Royaume-Uni

La nouvelle mosquée d’Ostricourt prête pour le prochain Ramadan ?

Depuis plus de deux ans, la nouvelle mosquée d’Ostricourt est promise pour chaque Ramadan… Mais, autofinancé par les fidèles du secteur, le chantier prend du retard. Cette fois, il semblerait bien que ce soit la dernière ligne droite.

Mosquée-dOstricourt

C’est peut-être l’un des plus beaux bâtiments d’Ostricourt. Si bien qu’il en est dommage qu’il soit aussi l’un des plus cachés : on y accède par une petite ruelle, qui donne sur un parking avec, au bout, la mosquée en question. Ses murs en brique rouge et son minaret serti de petits carreaux verts ont été élevés il y a un moment déjà. Ses finitions intérieures, elles, prennent plus de temps. C’est qu’il était inconcevable pour les tenants du projet et les fidèles de bénéficier, au final, d’un temple revu au rabais.

Un chantier commencé il y a trois ans

Tous ont cependant réalisé une belle performance : d’ici le prochain Ramadan, la mosquée de 750 m2, dont le chantier a commencé il y a un peu plus de trois ans, sera terminée. Le tout pour un coût d’environ 1,2 million d’euros, en majeure partie financé par les fidèles. Leur participation va même bien au-delà : « On peut dire que 99 % du chantier a été réalisé par des bénévoles, observe Ahmed Zirar, le président de l’association culturelle d’Ostricourt qui chapeaute le projet. Ça représente beaucoup d’économies, car en règle générale, la main d’œuvre coûte aussi cher que les matériaux ».

Phase de finitions

Pour à peine plus d’un million d’euros, la mosquée sera donc équipée d’une grande salle de prières pour les hommes, d’une autre un peu plus petite pour les femmes, d’une bibliothèque, de salles de réunion, d’une terrasse et de commodités diverses. Un ascenseur permet d’accéder au premier étage. À l’intérieur, l’ensemble se révèle déjà très lumineux et aéré. « On est vraiment dans la phase des finitions », conclut Ahmed Zirar.

Au commencement, un marécage…

Comparée au futur bâtiment, l’actuelle mosquée ressemble plus à un club-house de stade de foot d’une commune sans moyens qu’à un lieu de culte. Et si elle remplit bien sa fonction première, elle est aujourd’hui devenue trop petite, en plus de ne plus respecter les normes de sécurité. Ce fut cependant la première à être érigée à Ostricourt : beaucoup en conserveront de bons souvenirs.

D’ailleurs, il n’est pas question pour l’instant de la détruire. Ahmed Benlazaar et Saïd Belgueni, deux vétérans de la mosquée d’Ostricourt, sont de ceux qui ont contribué à sa construction. Ils s’en souviennent bien : « C’était dans les années 1980, on était toute une équipe ». « Beaucoup de ces membres fondateurs sont partis aujourd’hui… », poursuivent-ils dans un soupir, le regard soudainement absent, plongé vers le passé.

À l’époque, les fidèles sont partis de rien. Peu avant, le terrain était encore un marécage. « Figurez-vous pourtant que, pour bâtir une mosquée, c’était moins compliqué qu’aujourd’hui ! » Déplaçant cette fois leur regard vers le chantier de la nouvelle mosquée, Ahmed Benlazaar et Saïd Belgueni s’avouent « fiers que les générations suivantes prennent la relève ».

Source : lavoixdunord.fr

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "La nouvelle mosquée d’Ostricourt prête pour le prochain Ramadan ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*