L'expatriation au Royaume-Uni

Blois : premières prières à la nouvelle mosquée

Pendant la durée du ramadan, la mosquée de l’avenue de l’Europe ouvre partiellement ses portes aux fidèles. Il reste encore des travaux à mener.

Financée en partie par le roi du Maroc, la mosquée de l’avenue de l’Europe n’est pas encore totalement achevée mais pour toute la durée du ramadan qui a débuté dimanche, elle ouvre ses portes aux fidèles. « On a demandé et obtenu le feu vert de la commission de sécurité » se réjouit Mohamed Mazghi, président de l’association Vivre ensemble. « A titre partiel » précise-t-il.

La mosquée de Blois ouvre partiellement

Mais pour l’ouverture complète et définitive, chat échaudé craignant l’eau froide, il ne se hasarde à aucun pronostic. « Je ne veux pas donner de faux espoir à la communauté. » Il faut dire que les aléas du secteur du bâtiment lui ont joué de mauvais tours et que le chantier qui devait être achevé juste à temps pour le ramadan 2013 n’a cessé de prendre du retard.

Enthousiasme des fidèles

Mais aujourd’hui, après maintes contrariétés, la communauté musulmane tient enfin le bon bout. Il reste juste à réaliser quelques travaux de chauffage, à installer l’ascenseur et surtout à apporter la touche finale en dotant la mosquée de ses indispensables arabesques. Pour cette partie très méticuleuse, ce sont des ouvriers venus spécialement du Maroc qui doivent intervenir au cours de l’été. Sauf qu’actuellement, ils sont sur un autre chantier de mosquée à Paris lui aussi retardé…

En attendant l’ouverture officielle, les fidèles ne boudent pas leur plaisir de disposer enfin d’un lieu suffisamment dimensionné. Pour les tarawih (prières du soir exécutées pendant le mois de jeûne), depuis le début du ramadan, ils sont entre 300 et 500 à se rendre quotidiennement à la mosquée de l’avenue de l’Europe.

Parmi eux, Affi, un jeune Algérien, particulièrement fier d’avoir apporté sa contribution à la construction. « C’est moi qui ai posé les plaques de plâtre ! Jusqu’ici, je faisais souvent les prières chez moi mais désormais, je ne raterai pas l’occasion de les faire dans une aussi belle mosquée. »

Mohamed Boudih, membre de l’association Vivre ensemble, contemple l’édifice non sans une certaine fascination. « Tout le monde se réjouit d’avoir cette mosquée. »

Assurément, le ramadan ne pouvait pas mieux démarrer. « Pour nous, c’est une véritable fête. C’est une période où l’on dépense beaucoup d’argent. On se retrouve en famille tous les soirs et l’on en profite pour déguster des plats que l’on n’a pas l’habitude de manger. Le jeûne ne me pose aucun problème, même en été. » A quelques pas de là, rue Étienne-Baudet, une autre mosquée, financée cette fois par la communauté turque, est en cours d’élévation. Ici aussi on a pris un peu de retard. Les responsables de l’Association des travailleurs turcs de Loir-et-Cher escomptaient être prêts pour le ramadan mais le chantier, parti sur les chapeaux de roue, n’avance plus aussi vite. Ils disposent d’un peu de temps d’ici au prochain ramadan…

Source : lanouvellerepublique.fr

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Blois : premières prières à la nouvelle mosquée"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*