L'expatriation au Royaume-Uni

Strasbourg : sept projets de mosquées en cours

Les musulmans d’Alsace vivent-ils mieux leur foi qu’ailleurs ? En tout cas, c’est une question qui mérite d’être étudiée. La communauté musulmane de la région (plus de 100.000 membres) se concentre essentiellement dans les grandes agglomérations comme Strasbourg, Mulhouse ou encore Colmar, mais pas seulement. Des communautés sont aussi présentes dans des villes moyennes et petites voire des villages comme Niederhaslach (1.400 habitants) qui compte une mosquée gérée par la communauté musulmane turque.

Territoire très religieux, l’Alsace dispose d’un régime concordataire où les cultes peuvent obtenir des soutiens financiers publics. Ce droit local ne concerne que les cultes catholique, protestant et israélite, mais pas l’Islam. Il permet cependant la constitution de communautés musulmanes sous le régime juridique d’Association de droit local alsacien-mosellan, différent du statut d’Association Loi 1901. Ainsi, des mosquées ont pu bénéficié d’aides de la collectivité grâce à ce régime juridique particulier. A titre d’exemple, la Grande Mosquée de Strasbourg a été financée à hauteur de 26% par les collectivités locales (ville, département et région).

C’est dans ce cadre également que le premier cimetière musulman public a vu le jour à Strasbourg en février 2012. Le même mois, la Turquie ouvre une « faculté » de théologie musulmane, une première sur le sol français. Par ailleurs, la ville compte pas moins de sept projets de mosquées en cours. Un record national qui s’explique par la volonté de la communauté musulmane strasbourgeoise de sortir de l’ombre des caves et d’en finir avec les prières de rue.

La mosquée du quartier de la Robertsau est sans doute le projet le plus avancé. Les musulmans du quartier représentés par l’Association Culturelle des Deux Rives espèrent l’inaugurer pour le prochain Ramadan (Inch’Allah).

La mosquée de la Robertsau

Plus à l’ouest au cœur du quartier de Hautepierre, les travaux de la future mosquée Arrahma avancent à grands pas dix mois après leur démarrage. Un projet très attendu qui coûtera entre 2 et 2,5 millions d’euros et qui comprendra une grande salle de prière, une double mezzanine, des salles de cours, une salle polyvalente, une bibliothèque et un logement. De quoi répondre aux nouveaux besoins des fidèles musulmans de Hautepierre.

La mosquée de Hautepierre

Dans le quartier voisin de Koenigshoffen, la communauté turque à l’étroit dans des petits locaux rue Jacob, ne voit en revanche pas son projet de construction d’un centre culturel avancer. Fin avril, le Tribunal Administratif, saisi par une association, annule le projet d’aménagement d’un secteur qui comprend la parcelle de terrain sur laquelle sera construit le centre. Mais l’association porteuse du projet ne baisse pas les bras.

Centre-Culturl-Turc-Koenigshoffen

L’Elsau, un autre quartier où le projet de construction d’une mosquée n’avance pas. Depuis plusieurs années, les musulmans sont à la recherche d’un terrain où bâtir leur future lieu de culte, en vain. Chaque fois des obstacles se dressent. Pourtant les musulmans manquent cruellement d’une telle structure dans ce quartier où vit une importante communauté musulmane.

La mosquée de l'Elsau

A Neuhof, l’Association Cultuelle du Neuhof (ACN) mène le projet de transformation d’une aile de l’ancien manège militaire Solignac en lieu de culte et locaux associatifs, un chantier à 700.000 euros. Les travaux sont en phase finale, de quoi permettre aux 500 fidèles assidus à la prière du vendredi de prier dans des conditions correctes.

Deux autres projets portés par la communauté musulmane turque sont d’actualité. L’Association Semerkand souhaite construire un nouveau bâtiment de 4.000 m². La communauté grandit, les besoins aussi. Les locaux actuels sis rue Saglio ne permettent plus d’accueillir tous les fidèles dignement. Enfin, la Confédération Islamique Millî Görüş, proche de la mouvance islamique turque (Necmettin Erbakan) qui dispose d’une mosquée route de la Fédération, a récemment déposé le permis de construire d’une mosquée, sans doute le projet le plus ambitieux parmi ceux que nous avons cité plus haut. Une mosquée qui disposera d’une architecture typiquement Ottomane avec deux minarets et plusieurs coupoles.

« Nous formons la plus importante communauté musulmane de l’Est de la France, il est normal que nous disposions d’un lieu de culte approprié », estime Eyup Sahin responsable régional du Millî Görüş pour l’Est de la France et président du Conseil Régional du Culte Musulman Alsace.

Prochaine étape pour la communauté musulmane : l’éducation et l’enseignement. Ainsi, le premier établissement privé musulman du Grand Est (Collège IQRA) verra le jour à Lingolsheim dans la proche banlieue de Strasbourg. Par ailleurs, le mouvement de Fethullah Gülen (turcs) envisage de construire un lycée après avoir construit le Collège Selman Asan, également situé à Lingolsheim.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires sur "Strasbourg : sept projets de mosquées en cours"

  1. Ils SONT FRANCHEMENT ENTRAIN DE NOUS SUBMERGER. Quand allons nous enfin comprendre que les musulmans sont entrain de nous envahir. Quand les chrétiens auront-ils des couilles pour dire enfin « ça suffit ».

  2. salam aleykoum,

    c’est bizarre car je pense que se sont les chrétiens plutôt les croisés envahisseurs et spécialiste du colonialisme des terres musulmanes.
    Non les musulmans n’envahissent aucune terre mais l’Islam est désormais sur tous les continents …..
    pour le bien etre de l’humanité.
    amine….

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*