L'expatriation au Royaume-Uni

Projet d’attentat à Vénissieux – Un non lieu pour le militaire d’extrême droite

L’arrestation de ce sergent de l’armée de l’air avait été accueillie avec soulagement par la communauté musulmane de Vénissieux (Rhône). Le militaire de 23 ans projetait de commettre un carnage le jour de l’Aïd El Fitr en tirant sur les fidèles de la mosquée Al Forqane de la cité des Mingeuttes. Mais la justice française, laxiste sur les affaires d’islamophobie (mais pas sur celles liées à l’antisémitisme) a décidé d’un non-lieu pour Christophe Lavigne un sympathisant d’extrême droite. Il avait été arrêté après que des proches, alertés par des documents retrouvés chez le militaire, aient informé les autorités.

forkane

Motif de ce non-lieu, selon le quotidien Le Progrès : « Pour pouvoir le poursuivre sur ce volet de l’affaire, les juges l’avaient dans un premier temps mis en examen pour «détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste». Mais sa défense argue que Christophe Lavigne pensait que ces balles, offertes par son père, étaient des munitions de 8e catégorie, autorisées et souvent utilisées pour les armes de collection et historiques, et qu’en conséquence, il ne pouvait être poursuivi pour détention illégale de munitions ».

En plus de cette tentative d’attentat qu’il a reconnu lui-même devant les enquêteurs, il avait également reconnu avoir jeté un cocktail Molotov sur la porte de la mosquée de Libourne (Gironde) en 2012. Pour ce dernier fait, le militaire sera en revanche jugé en juin. Son avocat précise que son client « n’a jusqu’à présent pas été rayé des cadres de l’armée française ».

Scandaleux ! Une justice à deux vitesses.

Nous vous rappelons quelques faits similaires (tentatives d’attentats) avec des cibles juives et des « coupables » musulmans. A vous de juger.

Le cellule de Cannes-Torcy, qui soi-disant projetait de s’attaquer à des cibles juives : son « chef » a été abattu par la DCRI lors de son arrestation à Strasbourg. Le reste du groupe est derrière les barreaux.

Le groupe « Forsane Alizza » dissous par Claude Guéant, qui soi-disant projetait de s’en prendre à des organisations et des personnalités juives : Là encore l’ensemble de ses membres sont en prison.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Projet d’attentat à Vénissieux – Un non lieu pour le militaire d’extrême droite"

  1. protegons nos mosquées comme des bunkers.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*