L'expatriation au Royaume-Uni

Une salle de prière ravagée par les flammes dans les Ardennes

Il était près de 23h30 lorsque l’alerte a été donnée par un jeune riverain qui passait par là. Une épaisse fumée noire se dégageait de la mosquée qui se trouve au cœur de la résidence Mon-Bijou, installée dans la rue du même nom à Givet. «La fumée sortait par la porte, les fenêtres étaient complètement noircies, détaille un voisin. On craignait que ça se termine par une explosion.»

Salle de prière de Givet ravagée par un incendie

Il aura fallu peu de temps aux sapeurs-pompiers de Givet, épaulés au départ par ceux de Vireux, pour arriver sur les lieux. Même si l’adresse qui leur a été communiquée initialement, route de Bon-Secours, n’était pas la bonne, ils ont rapidement fait le rapprochement avec le lieu de culte de la rue de Mon-Bijou, située un peu plus loin mais dans le même quartier.

Une lance établie sur le fourgon a permis aux quinze sapeurs-pompiers, placés sous les ordres de l’adjudant-chef Patrice Goffez, de venir rapidement à bout de l’incendie, contenu dans l’un des coins de la vaste salle de prière d’une centaine de mètres carrés, à hauteur d’une sorte de sac-poubelle. L’échelle pivotante semi-automatique était également en soutien sur place, ainsi que des techniciens de GrDF et ErDF. Le principal risque était que le feu se propage aux parties communes de l’immeuble collectif dans lequel la mosquée est enclavée.

Une trentaine d’habitants évacués pendant l’intervention

Par mesure de précaution, une trentaine d’habitants du bâtiment ont été évacués le temps pour les sapeurs-pompiers d’éteindre l’incendie et de ventiler les lieux. Ils ont pu regagner leur domicile moins d’une vingtaine de minutes plus tard. Mais la plupart d’entre eux ont préféré rester dehors et continuer à assister à cette «triste scène».

«Ça fait mal au cœur de voir ça», a confié un ancien qui se rend quasi quotidiennement dans la salle de prière depuis son arrivée dans le quartier, il y a plus de vingt ans. «Maintenant, il va falloir attendre de voir l’étendue des dégâts», poursuit-il avant qu’un de ses voisins ajoute : «Et voir dans quel état est la bibliothèque aussi», qui contenait, entre autres, bon nombre de Corans.

La gendarmerie nationale, qui était aussi sur place dans la nuit de vendredi à samedi, mène actuellement l’enquête afin de déterminer les causes exactes du départ de l’incendie. Aucune piste n’est pour l’heure privilégiée, ni même écartée. Une équipe de techniciens de l’identification criminelle était présente sur les lieux hier, dans la matinée, afin de procéder à des prélèvements.

Source : lunion.presse.fr

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Une salle de prière ravagée par les flammes dans les Ardennes"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*