L'expatriation au Royaume-Uni

Quand le CFCM condamnait les actes antichrétiens et se tait sur le génocide en Centrafrique

En Centrafrique, un génocide est en cours. L’épuration ethnique des musulmans (10% de la population) est en marche. Orchestré par les milices chrétiennes (Anti-balaka) et au vu de l’Armée Française, ce génocide apporte à chaque jours son lot d’atrocités : des massacres, des lynchages, des scènes de cannibalisme, des destructions de mosquées et de commerces appartenant aux musulmans. Une nouvelle brèche s’ouvre donc en Afrique après celle du Mali voisin.

Une mosquée attaquée en centrafrique

La Centrafrique se vide peu à peu de ses habitants musulmans en fuyant par milliers pour le grand plaisir des islamophobes de France. Le gouvernement socialiste est servi ! Fin novembre quelques jours avant l’intervention française, voici ce que déclarait le directeur Afrique du département d’Etat :

« Le but est de stopper les massacres perpétrés par des bandes armées qui pourraient décider de prendre la capitale Bangui et d’éviter que les groupes armés de la Sédéka qui sévissent, tous musulmans, s’en prennent à la majorité catholique« . Tiens donc, le très laïcard François Hollande, se transforme en protecteur des catholiques en Centrafrique après avoir sauvé le Mali (et ses laïcs) des méchants islamistes. Dans le même temps, la majorité sunnite en Syrie est en train d’être exterminée par le despote Nussayrite (laïc aussi comme François Hollande) sans que cela ne puisse provoquer la moindre inquiétude du gouvernement français.

Génocide en Centrafrique, silence du CFCM10

Silence, on tue ! Le CFCM, sensé représenter les musulmans de France et défendre leurs intérêts n’a pas encore dit un mot du génocide dont sont victimes les musulmans de Centrafrique. Pourtant, dans le passé, cette instance (fondée par Nicolas Sarkozy en 2003), n’a pas hésité à condamner très rapidement des actes visant des minorités (chrétiens) à travers le monde. Et pour le vulgaire geste d’Anelka (quenelle), la France entière a eu droit à un communiqué de la Grande Mosquée de Paris et son recteur qui n’est d’autre que le président du CFCM. Des exemples parmi d’autres :

« Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) condamne avec la plus grande vigueur l’attentat terroriste abject perpétré contre l’Eglise des saints à Alexandrie dans la nuit du nouvel An faisant de nombreuses victimes parmi les fidèles qui assistaient à la messe de minuit. Le CFCM exprime son indignation la plus vive face à la barbarie de ces actes criminels que rien ne saurait justifier. Le CFCM fait part de sa profonde inquiétude quant à la situation des Chrétiens d’Orient et leurs droits de pratiquer librement et en toute sécurité leur religion, et appelle toutes les personnes éprises de paix et de justice d’unir leurs forces pour combattre cette haine et cette intolérance. » (Communiqué du CFCM suite à l’attentat d’Alexandrie visant une église Copte début 2011)

« Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) condamne avec la plus grande vigueur la vague d’attentats terroristes perpétrés contre des églises au Nigéria, notamment à Abuja et à Jos, le jour de Noël, faisant de nombreuses victimes parmi les fidèles qui participaient aux célébrations de la Nativité. Le CFCM exprime son indignation la plus vive face à la barbarie de ces actes criminels revendiqués par la secte Boko Haram qui affiche son appartenance à l’islam alors même qu’elle bafoue ses valeurs et ses principes fondamentaux dont le respect du droit à la vie et à l’égale dignité. » (Communiqué du CFCM suite à des attentats visant des églises nigérianes fin 2011)

« Le Conseil Français du Culte Musulman se joint aux réactions d’indignation, des chrétiens de France face aux violences que subissent les chrétiens d’Irak et appelle toutes les forces éprises de paix et de justice à joindre leurs efforts pour mettre fin à la souffrance du peuple irakien. Le CFCM est convaincu que les groupes terroristes qui instrumentalisent l’Islam visent, par ces attentats contre les chrétiens d’Irak, à donner une dimension religieuse à un conflit qui est avant tout géopolitique pour ainsi créer des tensions là où les musulmans et les chrétiens construisent sereinement leur vivre ensemble. » (Communiqué du CFCM suite à des attentats visant des chrétiens d’Irak début novembre 2011)

La Rédaction

Crédit photos

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Quand le CFCM condamnait les actes antichrétiens et se tait sur le génocide en Centrafrique"

  1. le très laïcard François Hollande, se transforme en protecteur des catholiques en Centrafrique après avoir colonisé le Mali (et ses laïcs) des révoltés islamistes.
    Dans le même temps, la majorité sunnite en Syrie est en train d’être exterminée par le despote Nussayrite (laïc aussi comme François Hollande) sans que cela ne puisse provoquer la moindre inquiétude du gouvernement français.
    Des images horribles de cannibalisme , d’épuration et génocide de musulmans en Centrafrique
    arrivent dans tous les web du monde sans compter tous les médias
    la complicité de l’armée française dans ces massacres aura de grave conséquence pour l’ image de la france dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*