L'expatriation au Royaume-Uni

Mayotte – Les profanateurs de la mosquée identifiés et envoyés en correctionnelle

L’affaire avait suscité un grand émoi à Mayotte, département français d’Outre-Mer musulman à plus de 90%. Quelques jours après la profanation d’une mosquée dans l’île, quatre personnes ont été arrêtés en fin de semaine dernière. A l’issue de leur garde à vue, trois d’entre elles ont été envoyées en correctionnelle. Leur procès est prévu pour le 26 février.

Profanation mosquée Mayotte procès le 26 février

« Quatre personnes ont été placées en garde à vue et sur ces quatre personnes, deux ont été identifiées comme étant les auteurs du dépôt de la tête de cochon à la mosquée et une troisième personne en a été la complice puisqu’elle a remis aux auteurs de la profanation la tête de cochon », a déclaré jeudi le procureur de la république Joël GARRIGUE.

Un communiqué du parquet de Mamoudzou indique par ailleurs que ces trois personnes sont convoquées devant le tribunal le 26 février prochain «pour répondre des délits de provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination en raison de l’appartenance à une religion». En attendant, ils ont été priés de quitter le territoire.

Selon plusieurs sources proches du dossier, deux prévenus seraient des militaires. La troisième prévenue serait l’épouse de l’un d’entre eux. Ils auraient reconnu les faits et indiqué que le geste serait la conséquence d’un pari sur fond de beuverie dans la soirée de la Saint-Sylvestre.

Une manifestation géante avait rassemblé plusieurs milliers de personnes dans les rues de Petite-Terre où se situe la mosquée profanée. La pression populaire a sans doute contribué à l’accélération de l’enquête. Un modèle pour les musulmans de la métropole qui restent inactifs face à ces agissements. L’année dernière, plus de 42 mosquées ont été ciblés par les islamophobes et une seule arrestation recensée.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Mayotte – Les profanateurs de la mosquée identifiés et envoyés en correctionnelle"

  1. Salam aleykoum

    Ces 4 racailles profanateurs de mosquées dans une ile à majorité musulmane ne méritent qu’un chatiment exemplaire.

    Une manifestation géante avait rassemblé plusieurs milliers de personnes dans les rues de Petite-Terre où se situe la mosquée profanée. La pression populaire a sans doute contribué à l’accélération de l’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*