L'expatriation au Royaume-Uni

La mosquée de Charleville-Mézières collecte des dons sur Google

CHARLEVILLE-MEZIERES (08). Afin de diversifier ses dons et financer la mosquée de la ville (4,25 millions d’euros HT), l’association à l’origine du projet a lancé une campagne de publicité originale sur la Toile.

La quête entre deux prières ne suffit plus. Ni les opérations spéciales, ni les appels à la générosité des musulmans (entre 13 et 15 000 pratiquants dans les Ardennes). Pour construire la mosquée de Charleville, entièrement financée sur fonds privés, l’Association de la mosquée et du centre culturel des Ardennes (AMCCA) innove. Elle passe depuis le mois dernier par l’intermédiaire du célèbre moteur de recherche Google, pour débusquer des donateurs aux quatre coins de la France et du monde, Internet n’ayant pas de frontière.

L’opération passe par le service aux annonceurs Google Adwords, c’est-à-dire des liens publicitaires publiés sur la page d’accueil de Google, en fonction de mots-clefs. Plus ces derniers sont ciblés (par exemple : la combinaison des mots «musulman», «mosquée», «Ardennes», etc.), plus la pub apparaît sur l’ordinateur de l’internaute. On peut y lire : «Vous êtes musulman – alors aidez-nous à finir la seule mosquée en construction chez nous!» Suit un renvoi vers la page de l’AMCCA consacrée aux dons. Bref une initiative simplissime (pour un webmaster), qui a permis de récolter plus de 2.000 euros depuis sa mise en place le mois dernier.

Cette démarche, l’AMCCA la doit en grande partie à Mohamed Lamrid, fils du trésorier de l’association, Abdelouahad Lamrid. Carolo pur jus de 24 ans, ce jeune prodige est diplômé de l’IFTS, option communication numérique et développement d’applications Internet. Ces derniers mois, il a décidé de mettre son jeune âge et ses compétences au profit de la mosquée ardennaise. «Si on veut toucher des jeunes, il faut innover. On ne peut plus se passer des réseaux sociaux, de Google, et plus largement de toutes les possibilités qu’offre Internet.»

Mosquée 2.0 Charleville-Mézières

Une mosquée 2.0

Les collectes de dons traditionnelles, qui ont permis de recevoir plus de 600 000 euros depuis 2006, ne vont pas disparaître pour autant. Elles restent indispensables. Elles vont simplement accueillir et cohabiter avec une forme de collecte en phase avec son temps, et surtout capable de séduire des particuliers (et des jeunes) un peu partout dans le monde.
Mohamed Lamrid ne compte d’ailleurs pas en rester là. Convaincu des bienfaits d’Internet sur le monde associatif (lire ci-contre), il a déjà créé la page Facebook et le compte Twitter de l’AMCCA, et s’apprête à lancer une newsletter. «Elle sera destinée aux donateurs et permettra de leur montrer les avancées du chantier, ce qui les rassurera sur l’utilisation des fonds, et ce qui pourra donc entraîner de nouveaux dons.»

Ce cercle vertueux pourrait faire des émules. Il existe à ce jour plus de 120 mosquées en construction en France et celle de Charleville, le long des voies ferrées de la gare de Mohon, fait partie des rares à draguer l’Internaute sur Google. Ce projet de mosquée 2.0 lui vaut d’ailleurs les félicitations de la communauté musulmane, ainsi que la « Une » de certaines revues ou certains sites spécialisés. C’est le cas de al-kanz.org, qui couvre les nouvelles tendances du monde musulman. On peut y lire : «Ce qui est intéressant ici, au-delà de l’efficacité de la campagne de collecte de dons en elle-même, c’est la recherche de nouvelles sources de financement. Espérons que d’autres mosquées agissent en ce sens et explorent elles aussi de nouvelles pistes.»

Source : lunion.presse.fr

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "La mosquée de Charleville-Mézières collecte des dons sur Google"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*