L'expatriation au Royaume-Uni

Paris – Inauguration de l’Institut des Cultures d’Islam (ICI)

Un nouvel espace mi-culturel et mi-cultuel a été inauguré jeudi 28 novembre dans le 18e arrondissement de Paris en présence de personnalités politiques notamment le maire Bertrand Delanöe, le député-maire du 18e Daniel Vaillant, et religieuses notamment Dalil Boubakeur président du CFCM et recteur de la Grande Mosquée. Nous nous réjouissons chaque fois qu’une nouvelle mosquée ou salle de prière ouvre. Les musulmans de France manquent en effet cruellement de lieux de culte. Néanmoins, l’islam parisien doit être libéré de la tutelle de la GMP, elle même directement dépendante de l’État Algérien. Paradoxalement, ceux qui prônent « l’islam de France » sont les premiers à soutenir « l’islam des consulats »!

La mairie de Paris a financé la totalité des travaux pour un montant de 13,5 millions d’euros. Mais comme les pouvoirs publics n’ont légalement pas le droit de financer des établissements religieux, la Ville a revendu pour 2,2 millions d’euros le premier étage où est installé la salle de prière à la Société des Habous de la Grande mosquée de Paris. L’ICI (1.400 m²) de la Goutte d’Or comprend sur 5 niveaux un hammam, un hall d’exposition, une salle de prière, des espaces d’exposition et d’enseignement et des bureaux. La salle de prière de 300 m² (capacité : 400 personnes) ouvrira dans un second temps, à la mi-décembre. Des cours d’arabe littéral et de calligraphie et bientôt des ateliers d’arts plastiques et culinaires seront proposés. Les vendredis, en cas d’affluence, le rez-de-chaussée peut être prêté pour le culte.

ICI Paris

PLUS DE PHOTOS

Le bâtiment se situe dans le quartier populaire de la goutte d’or. Là où, par manque de places, des prières de rue étaient organisées chaque vendredi depuis des années jusqu’à leur interdiction en septembre 2010. Une polémique qui avait été soulevée par le Front National. Marine Le Pen avait comparé ces prières de rue à l’occupation nazie. Pour pallier à ce problème, la municipalité a proposé aux associations gérant les salles de prière des rues Myrha et Polonceau une ancienne caserne sise avenue de la porte des Poissonniers à deux pas du périphérique parisien. On estime à 800.000 le nombre de musulmans à Paris intra-muros. Ce nouvel espace ne suffira sans doute pas à accueillir l’ensemble des fidèles musulmans parisiens.

UN BÂTIMENT SOBRE

De quoi susciter la déception chez certains d’entre nous. Pourquoi avoir choisi délibérément une architecture sobre? Aucun signe externe ne distingue l’édifice comme pour ne pas attirer l’attention des passants, ni des touristes musulmans qui chercheraient un lieu pour prier. Les musulmans sont-ils condamnés à vivre leur foi dans la discrétion? Des mosquées de plus en plus sobres se multiplient. Pendant ce temps là, on installe un énorme Chandelier au centre-ville de la ville d’Aix-en-Provence à l’occasion de la fête juive d’Hanoucca.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Paris – Inauguration de l’Institut des Cultures d’Islam (ICI)"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*