L'expatriation au Royaume-Uni

Géorgie : les autorités démontent le minaret d’une mosquée

Ils avaient réunit 7.000 euros pour doter leur mosquée d’un minaret. Les habitants du village de Chela à majorité musulmane au sud ouest de la Géorgie ont eu la mauvaise surprise de voir le minaret de leur mosquée démontée en pièces au motif que celui-ci était mal fait et monté sans autorisation. C’était le 26 août dernier. La population sous le choc avait tenté d’empêcher sa démolition, mais la manifestation s’est transformée en affrontements avec la police. Une autre manifestation a été organisée dans la principale ville du district pour protester contre le démontage du minaret.

image

REPORTAGE (EN GÉORGIEN)

Les musulmans se sont estimés victimes en tant que minorité de la majorité chrétienne. La réaction de l’Église orthodoxe dont 80% des géorgiens se revendiquent n’est guère rassurante pour la communauté musulmane. «Les représentants du Patriarcat se réfèrent constamment aux musulmans et aussi aux fidèles des autres religions comme des ennemis du pays» a déclaré Beka Mindiashvili, directeur de l’ONG « Centre pour la Tolérance », «En 1992 et 1993, le Patriarcat a déclaré que tout géorgien qui trahit l’orthodoxie est un ennemi du pays et de l’Église. Ce discours se poursuit encore aujourd’hui».

L’Islam fut introduit en Géorgie en 645 par le deuxième Calife de l’Islam Omar Ibn Al Khattab (raa). Les musulmans du pays représentent plus de 10% de la population totale et se concentrent essentiellement dans la République Autonome d’Adjarie et à la frontière de l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

La Rédaction (via armenews.com)

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Géorgie : les autorités démontent le minaret d’une mosquée"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*