L'expatriation au Royaume-Uni

« Alqueria de Rosales » et sa splendide mosquée au cœur de l’Andalousie

Alqueria de Rosales ou le « village des Roses » [en Français] est un petit village situé près de la ville de Puebla de Don Fadrique (5.000 habitants) dans la province de Grenade au cœur de l’Andalousie. L’histoire de ce village est pour le moins extraordinaire.

En 1993, la famille Romero investit dans ce domaine situé en bordure de la ville de Puebla de Don Fadrique en créant une fondation caritative (WAQF) sous le nom « Association Culturelle Azzagra », une organisation à but non lucratif reconnue officiellement par les autorités et qui, par la suite, se charge de construire un grand complexe qui constitue à lui seul le village.

Le complexe de plus de 4.000 m² comprend des appartements spacieux, une mosquée de 550 m², une salle de conférences (pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes), des salles de classe, une bibliothèque, des laboratoires de conservation et de recherche sur les manuscrits, un restaurant, un domaine sportif multifonctionnel, une piscine, des terrains pour chevaux et des terres agricoles et forestières (plus de 8.000 arbres).

Alqueria de Rosales

Doté d’une architecture typiquement locale, le village se dote depuis 2003 d’une magnifique mosquée inaugurée en présence de l’ l’Émir de Sharjah (EAU). Le complexe est au centre de diverses activités culturelles et éducatives charia-compatibles avec un accent particulier mis sur la préservation du patrimoine et l’héritage de l’Andalousie Musulmane. La bibliothèque constitue un véritable trésor. Elle abrite en son sein l’une des plus grandes collections de manuscrits andalous appartenant à une entité musulmane privée avec plus de 6.000.

UNE CONVERSION ÉMOUVANTE ET UNE FAMILLE AU SERVICE DE L’ISLAM

Le village fut fondé par Antonio Romero Roman, né en 1953 à Puebla de Don Fadrique. En 1980, Antonio se convertit à l’Islam et devint Abdessamad Antonio Romero Roman. L’histoire de sa conversion est racontée dans cette vidéo par l’éminent spécialiste égyptien Zaghloul El-Naggar (pour les arabophones). Après sa conversion, il part avec sa famille étudier à l’Université Umm Al-Qura de la Mecque, et y est resté de 1984 à 1996 jusqu’à sa spécialisation dans les langues et les études islamiques.

L’homme est aussi impliqué dans des activités humanitaires et écologiques. Il détient un doctorat en sociologie de l’université de Sarajevo. Lors de la guerre des Balkans, il s’était impliqué dans la défense des musulmans bosniaques et travailla comme correspondant de guerre pour des médias arabes et musulmans. Après cette expérience, et à son retour en Espagne en 1996, il fonde l’Association Culturelle Azzagra. La même année, il fut élu maire de sa commune d’origine Pueblo de Don Fadrique.

Depuis 1996 et jusqu’en 2012, il a participé à de nombreuses conférences internationales de l’ISESCO. Et depuis 2002, il dirige la Faculté des Études Andalouses qu’il finance.

Histoire de sa conversion (en arabe) : partie 1partie 2

Site web de Alqueria de Rosales
Page Facebook

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "« Alqueria de Rosales » et sa splendide mosquée au cœur de l’Andalousie"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*