L'expatriation au Royaume-Uni

Islamophobie : la mosquée Sounna de Besançon (25) à nouveau visée par des tags

Incroyable climat d’islamophobie en France! La mosquée Sounna située dans le quartier de Saint-Claude à Besançon dans le Doubs a été visée cette nuit avec des tags « racistes » selon les termes du journal L’Est Républicain qui rapporte l’information. Jeudi vers 7h du matin, des tags en particulier une inscription « Vive la France » suivie du sigle SS (faisant référence à une organisation nazie du temps d’Hitler) s’étendant sur deux mètres ont été découverts sur la façade de cette mosquée, la plus ancienne de cette principale ville de Franche-Comté.

Mosquée Sounna Besançon

La mosquée Sounna inaugurée en 1994

Dans un communiqué, le maire (PS) de Besançon, Jean-Louis Fousseret, a condamné « fermement et sans réserve ces actes inconséquents et absurdes qui visent à diviser et à semer la discorde ». Des actes « d’autant plus incompréhensibles que les responsables de cette mosquée véhiculent un discours de tolérance, d’ouverture et de fraternité », a-t-il ajouté.

Déjà en février dernier, l’entrée de ce lieu avait été la cible de tags notamment une « étoile de David ». Le même jour, l’autre grande mosquée de la ville (mosquée El Fath du quartier Planoise) a été ciblée. Les groupes néo-nazis se multiplient à Besançon et les adorateurs d’Hitler n’hésitent pas à s’afficher en pleine rue au vu et au su de la police comme ce défilé des nationalistes du Front Comtois en juillet 2012.

C’est le 25ème acte islamophobe visant une mosquée en France depuis le début de l’année. Il est grand temps de dissoudre les organisations néonazies et nationalistes. La dissolution des JNR, de la Troisième Voie, de l’Oeuvre Française et des Jeunesses Nationalistes est un premier pas, mais des dizaines voire des centaines de groupes islamophobes, xénophobes et violentes sont encore légaux en France.

Face à la multiplication de ce genre d’actes lâches qui se produisent souvent la nuit à l’abri des regards, les mosquées doivent prendre leur responsabilité pour leur protection soit en demandant aux autorités locales l’installation des caméras puisque les mosquées sont des édifices publics ou prendre à leur charge ce moyen de protection.

INTERVIEW DE L’AUMÔNIER DE L’ASSOCIATION DE LA MOSQUÉE (FRANCE3 FRANCHE-COMTÉ)

La Rédaction

Notre dossier sur la mosquée Sounna de Besançon

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Islamophobie : la mosquée Sounna de Besançon (25) à nouveau visée par des tags"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*