L'expatriation au Royaume-Uni

Début du Ramadan 2013 : les mosquées de France désavouent le CFCM

Sa date avait été fixée pour la première fois deux mois à l’avance à l’aide d’une méthode se basant sur des calculs atronomiques. Mais cette méthode dite « scientifique » ne semble pas faire l’unanimité au sein de la communauté musulmane française dont l’immense majorité commencera le jeûne demain. Dès hier soir, des centaines de mosquées avaient annoncé via les réseaux sociaux que mardi est le 30ème jour de Sha’bane et mercredi 10 juillet, premier jour du mois sacré, comme la plupart des pays musulmans dont l’Arabie Saoudite. Certaines mosquées, qui avaient suivi dans un premier temps, l’avis du CFCM, sont vite revenus sur leur décision comme la Grande Mosquée de Lyon ou encore la Grande Mosquée d’Évry. Puis, coup de théâtre ce matin, la Commission Théologique de la Grande Mosquée de Paris désavoue le CFCM en publiant un court communiqué sur le site de la GMP informant que le premier jour du Ramadan correspondra bel à bien au 10 juillet. Étrange confusion! Le recteur de cette même mosquée est le tout nouveau président du CFCM. Aucune précision n’a été donnée quant au changement soudain d’avis de la GMP pourtant composante du CFCM.

Cette nouvelle méthode de détermination des mois lunaires avait été adoptée lors d’un colloque en mai dernier, colloque auquel avaient participé le CFCM, l’UOIF et d’autres fédérations. Avec la rétractation du CFCM, seule l’UOIF signe et persiste sur le maintien de cette date. Dans un communiqué paru ce mardi sur le site de la fédération, celle-ci déplore le « changement brusque » de l’avis de la GMP et du CFCM, et « le préjudice subi par la communauté musulmane à travers la diffusion d’annonces contradictoires et irresponsables ». En conséquence, seules les mosquées affiliée à l’UOIF ont suivi cet avis, ainsi que quelques autres. Ces annonces contradictoires ont suscité hier soir sur les réseaux sociaux confusion et division au sein de la communauté musulmane.

Parmi les grandes mosquées qui ont suivi le premier avis du CFCM, la Grande Mosquée de Strasbourg – qui peine encore à trouver sa place dans l’organisation du culte musulman en France-. En tout cas, cette polémique supplémentaire montre l’inutilité du CFCM et son incapacité à représenter les musulmans de l’hexagone bien que cette organisation soit considérée par les différents gouvernements comme le « seul interlocuteur ». Voici donc le seul service inoubliable rendu à la communauté : diviser les fidèles, encore et encore.

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Début du Ramadan 2013 : les mosquées de France désavouent le CFCM"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*