L'expatriation au Royaume-Uni

Pose de la première pierre pour la mosquée d’Alès (30)

La communauté musulmane d’Alès dans la Gard a assisté ce matin à la pose de la première pierre de sa future mosquée. Plusieurs dizaines de fidèles ont répondu présents à l’invitation de la “Maison du Savoir”, l’association cultuelle porteuse du projet et également gérante de l’actuelle mosquée de Rochebelle. La future mosquée se situe au 468 rue Lajudie à Alès. Il s’agit d’une mosquée destinée à apporter un nouveau souffle à la communauté de la ville, qui se trouve à l’étroit dans l’actuelle salle de prière où toute extension est interdite pour des raisons de sécurité. Un appel aux dons a été lancé. À ce jour, seulement 25% des fonds ont été collectés. Les premiers travaux de terrassement ont déjà été réalisés. Cet événement symbolique intervient un peu plus d’un an après l’obtention du permis de construire.

image

La future mosquée sera construite sur un terrain de 1950 m² propriété de l’association. Le projet tel qu’il a été présenté par l’architecte Ali Bourouina est sous forme d’un vaste édifice pouvant accueillir jusqu’à 800 personnes, se composant de trois corps de bâtiment distincts. Un premier corps sur deux niveaux accueillant la salle de prière Hommes au rez-de-chaussée et des mezzanines (pour Homme et Femmes) à l’étage. Le second corps au rez-de-chaussée est réservé proncipalement aux femmes avec une salle de prière, une salle d’ablution, une cafétéria ainsi que deux salles de cours et la future chambre mortuaire. Le dernier corps sur deux niveaux en forme de prisme, abritera au rez-de-chaussée, la salle d’ablution réservé aux hommes, de même qu’une cafétéria. L’étage sera dédié à un espace bureau/réunion .

Une touche écologique est également au programme. Les corps de bâtiments seront couverts par des toitures végétalisées, permettant de limiter les écoulements d’eaux pluviales et d’apporter une meilleure inertie thermique à l’ensemble. L’éclairage naturel des espaces de prière se fera par des volumes vitrés en toitures.

Alès ville de 41.000 habitants dont une part importante est de confession musulmane, est située dans le Gard, un département où les musulmans manquent cruellement de lieux de culte dignes. La plupart des lieux de culte sont des petites salles de prière discrètes. Cette situation est due en partie à l’hostilité des élus locaux et nationaux principalement issus de la droite et de l’extrême droite. D’ailleurs, les trois députés de l’extrême droite à l’Assemblée Nationale ont été élus dans le Gard et le Vaucluse.

Plus d’informations sur la future mosquée sur le site de “La Maison du Savoir”


Agrandir le plan

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

2 Commentaires sur "Pose de la première pierre pour la mosquée d’Alès (30)"

  1. J’apporte une correction à votre article. Les députés FN actuellement élus ne sont pas au nombre de 3 mais de 2 : Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen. Et 2, c’est déjà pas mal ! 😀

    • J’ai parlé des députés de l’extrême droite et non pas du FN. Certes, ce dernier et la principale composante de l’extrême droite française, néanmoins, d’autres courants extrémistes existent. Le troisième député extrémiste de droite est Jacques Bompard, maire d’Orange dans le Vaucluse et élu d’une circonscription de ce même département.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*