L'expatriation au Royaume-Uni

Les néonazis et les nationalistes français : des mots aux actes!

L’assassinat d’un militant antifasciste à Paris par des skinheads appartenant à la mouvance d’extrême droite d’obédience néonazie et nationaliste, révèle au grand public le danger de ces groupuscules violents xénophobes et islamophobes. Ce n’est pas un hasard si nous publions cet article dans la rubrique « actualités » de ce site consacré aux mosquées. Le lien est clairement évident entre ces organisations violentes et la profanation des mosquées de France. Les nationalistes et les néonazis ont profané depuis le début de l’année au moins 17 lieux de culte musulmans, sans prendre en compte ceux ayant eu l’agréable surprise de recevoir dans leurs boîtes à lettres de la viande porcine. Des actes qui restent impunis puisque personne n’a été arrêté pour ces faits méprisables à ce jour. Les coupables courent toujours, les autorités étant trop laxistes face à ces mouvements notamment lorsqu’ils ciblent les musulmans.

Le 20 octobre dernier, 73 membres de « Génération Identitaire », un groupuscule faisant l’éloge de la race blanche européenne, investit le toit de la future mosquée de Poitiers criant (toute la matinée) des slogans guerriers et l’éloge de Charles Martel, en référence à la bataille de l’an 732 où ce personnage empêcha les conquérants musulmans de dépasser Poitiers. Le message était clair : ceux qui ont envahit le chantier veulent arrêter la « conquête musulmane » de la France en empêchant la construction des mosquées et en expulsant les musulmans du territoire national. Certains avaient demandé au ministre de l’intérieur de dissoudre ce groupe, en vain! Aujourd’hui, les 73 fachos sont toujours en liberté, 4 sont mis en examens et mis sous contrôle judiciaire (très allégé) en attendant le procès. Prendront-ils du sursis?!

image

Deux semaines auparavant, un autre groupuscule d’extrême droite : les « Jeunesses Nationalistes » dont la référence au nazisme et au pétainisme est portée avec fierté. Ce jour là, quelques membres tiennent une « réunion » devant l’emplacement de la future mosquée de Beauvais. Les slogans arborés lors de ce rassemblement sont clairement anti musulmans, mais cette bande d’enragés d’extrême droite n’a jamais été inquiétée par les services de Manuel Valls. « Foutons-les dehors! » Pouvait-on lire ce jour là sur la banderole portée par des militants de « Jeunesse Nationaliste » à leur tête Alexandre Gabriac, ainsi que « l’Oeuvre Française » d’Yvan Benedetti. En France, oui en 2013, vous pouvez dire en public « Foutez les musulmans dehors! » Sans être inquiété par les autorités! Ce n’est pas le cas si vous remplacez « musulmans » par « juifs »!

image

Chaque fois qu’une mosquée est taguée par les islamophobes, c’est le symbole nationaliste qui apparaît dans la plupart des cas (croix celtique) ou encore la croix gammée, une preuve que les tagueurs appartiennent à ces mouvances. On peut citer à titre d’exemple quelques mosquées profanées et sur les murs desquelles, des croix celtiques et gammées avaient été peintes : la mosquée de Méximieux, la mosquée d’Ozoir-la-Ferrière, la mosquée de Provins, la mosquée d’Illzach, la mosquée de Voiron, la mosquée de Contrexéville… Etc. Il est à noter que l’idéologie de ces groupuscules n’est pas à dissocier de celle du FN, un parti ouvertement islamophobe.

image

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Les néonazis et les nationalistes français : des mots aux actes!"

  1. L’etat français est t’il derrière ces fanatiques aux cranes croisés?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*