L'expatriation au Royaume-Uni

Turquie : les laïcards et les alévis de Place Taksim profanent une mosquée

C’est bien connu maintenant depuis les soulèvements arabes et l’arrivée au pouvoir de gouvernements issus de la « mouvance islamique ». Chaque fois que des manifestations sont organisées contre les gouvernements en place, c’est le chiffon de « l’islamisation » qui est agité. À l’inverse, pas de revendications sociales comme cela se passe en occident de façon pacifique. En Egypte, les opposants au président Morsi avaient incendié il y a quelques mois plus d’une quarantaine de sièges du Parti de la Liberté et de la Justice. On ne parle même plus de la Syrie où le très laïc Bachar est en train d’exterminer son peuple sunnite avec l’aide des chiites et des alaouites.

En Turquie depuis quelques jours, des manifestants mécontents d’Erdogan campent au centre d’Istanbul. Outre les destructions de biens auxquelles ils se sont livrés à Istanbul et dans plusieurs autres villes turques, les « manifestants » qui se sont révoltés au départ contre un projet d’urbanisme (un peu à la manière des anarchistes qui se sont opposés au projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes en France), et qui ont vite transformé ce rassemblement en un mouvement contre le gouvernement d’Erdogan accusé de vouloir « islamiser » le pays. Excités par les médias occidentaux, les manifestants dans leur grande majorité, des laïcards admirateurs d’Attaturk épaulés par les Alévis (les alaouites turcs) ont procédé à des actes irrespectueux à l’égard des musulmans notamment aux abords de la place Taksim au centre d’Istanbul. En signe de protestation contre les conservateurs : des embrassements en public, l’alcool qui coule à flot et qui se boit entre copains et copines. Encore pire, durant le 4ème jour de manifestation, une des mosquées d’Istanbul a été profanée, une première dans l’histoire de ce pays.

Ainsi sur cette photo, on peut clairement distinguer des soûlards profaner avec leurs pieds trompés dans l’alcool le sol d’une mosquée. Les tapis étant couverts de grosses taches de boissons alcoolisées.

ayakkabi-yetmedi-ustune-bira-ictiler-4694484_1140_b

Sur cette autre photo, on peut reconnaître une canette de bière laissée par les soûlards au sein de la salle de prière de la mosquée.

taksim-eylemcilerin-camide-bira-ayibi-4694484_9433_b

La Rédaction

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

1 Commentaire sur "Turquie : les laïcards et les alévis de Place Taksim profanent une mosquée"

  1. Lors de mon dernier séjour à Istanbul en avril dernier avec Havre de Savoir, nous avions eu l’occasion de prier dans cette mosquée. La voir dans cette état me désole.

    Ces pseudo-révolutionnaires devront rendre compte de leur actes…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*