L'expatriation au Royaume-Uni

La Mosquée de Lyon boycotte les élections du CFCM prévues le 8 et 23 juin

Le Recteur de la Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a annoncé dimanche soir à l’AFP que sa Mosquée ne participera pas aux élections du Conseil français du culte musulman (CFCM) le 8 juin, car elle a été « exclue » des listes électorales. Dans un communiqué, le dignitaire religieux avait dénoncé la réforme des statuts du CFCM votée en février, qui prévoit une direction collégiale et une présidence tournante (un président et au moins deux vice-présidents, issus de chacune des grandes fédérations).

Toutefois, la Mosquée de Lyon avait été exclue des listes du fait qu’elle n’appartenait à aucune fédération, ce qui la relègue « au rang d’une mosquée de quartier », selon M. Kabtane. « La constitution des listes électorales nous montre la volonté de mettre l’Islam de France sous la tutelle des pays étrangers et de l’internationale fondamentaliste », souligne le recteur, appelant « l’ensemble des Mosquées » à « la constitution d’un front uni des mosquées indépendantes de France ».

La Grande Mosquée de Lyon

« Cette réforme a été voulue par les fédérations pour mettre de côté les grandes Mosquées dont on redoute l’indépendance, comme celle de Lyon », a-t-il ajouté. Parmi les principales fédérations, la Grande Mosquée de Paris est notamment financée par l’Algérie, le Rassemblement pour les musulmans de France (RMF) est pro-marocain, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) est proche des Frères musulmans et récuse officiellement toute intervention étrangère. Le CFCM a réformé ses statuts en février pour une meilleure représentativité des différentes composantes de l’islam.

Il renouvellera ses instances lors d’élections anticipées d’un an, les 8 et 23 juin. En 2011, les élections avaient été marquées par la défection de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris et de l’UOIF, laissant le RMF présider aux destinées du CFCM. Le CFCM a été créé en 2003 sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, pour doter les 3,5 millions de musulmans vivant en France d’une instance représentative, mais il a rapidement été grippé par des conflits entre ses différentes composantes.

Source : AFP

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M
Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "La Mosquée de Lyon boycotte les élections du CFCM prévues le 8 et 23 juin"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*