L'expatriation au Royaume-Uni

Bron-Teraillon (69) : la première pierre de la mosquée est posée

C’est désormais à la prochaine étape que les musulmans de Bron-Terraillon devront se préparer. Samedi 20 avril à 10 h, la communauté musulmane de cette ville a répondu présente à la cérémonie de la pose de la première pierre de leur future mosquée, située route de Genas. La Cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs élus et responsables religieux. L’Association “Collectif pour la Construction de la Mosquée de Bron-Terraillon” avait acheté ce terrain en janvier dernier au prix de 240000 euros.

Le terrain
terrain-mosquee-bron-terraillon

La prochaine étape sera donc le lancement des travaux du futur centre cultuel et culturel. Cette mosquée disposera d’une salle de prière pour hommes de de 235 m², d’une autre pour femmes de 97 m², d’une salle de conférences de 69 m², d’une salle de réunion/documentation de 36 m², d’un bureau de 23 m² et de sanitaires. La mosquée disposera d’un petit minaret symbolique.

Le projet
plan-mosquee-terraillion-1

Cette mosquée est très attendue par les musulmans de Bron-Terraillon, l’espace pour prier en effet manque cruellement notamment les vendredis, où beaucoup se retrouvent à l’extérieur dans des conditions difficiles. Depuis 2006, les musulmans prient dans l’arrière salle de l’église Saint Etienne après leur expulsion de la salle de prière du foyer Sonacotra. La ville de Bron-Terraillon est située dans le département du Rhône (69) à 14 km de Lyon.

Reportage

Vous pouvez faire un don via le site de l’Association portant le projet ici.

Article du journal leprogres.fr sur le sujet

Religion. Huit ans après leur expulsion du foyer Sonacotra, les musulmans ont posé hier la première pierre de leur futur lieu de culte, route de Genas. Depuis 2006, ils sont hébergés par la paroisse St-Etienne du Terraillon.

« Aujourd’hui, nous sommes heureux de partager ce moment tant attendu depuis huit ans. Et peu y croyaient au départ. » Belgacem Louichi, le président du « Collectif pour la construction de la mosquée de Bron-Terraillon » n’était pas peu fier hier, à l’occasion de la pose de la première pierre de la mosquée de Bron.

Pourtant, il y a huit ans, les choses paraissaient mal engagées pour les musulmans de Bron. Expulsés en 2005, pour raisons de sécurité, du foyer Sonacotra où ils pratiquaient leurs prières, ils s’étaient alors retrouvés dispersés. « Une dispersion qui nous a laissés un goût amer et qui nous a donnés encore plus la volonté d’avoir notre lieu de prière. », se souvient le président. Quelques mois après, le collectif était né.

Il aura fallu un an de plus pour que les musulmans retrouvent un lieu de prière. En septembre 2006, un protocole était signé entre le Collectif, la ville de Bron et le diocèse catholique, pour pouvoir héberger les fidèles musulmans dans des salles attenantes à l’église de St-Etienne du Terraillon. Ils y sont toujours, et la cohabitation a été soulignée hier comme un exemple du genre : « Une proximité religieuse inédite, dans une attitude de respect, d’estime mutuelle », a insisté le nouveau curé de Bron, Franck Gacogne. « Un symbole de tolérance » pour Benaïssa Chana, le président du CRCM (Conseil régional du culte musulman).

Depuis 2006, si les fidèles pouvaient pratiquer leur religion, ils ont tout de même continué à travailler à la construction de « leur » mosquée. Le temps administratif a pris son temps, mais un terrain de 1 600 m2 appartenant au Grand Lyon, a été trouvé au 362, route de Genas. Il a été vendu au Collectif, mi-janvier. « Il aura fallu de la patience et de la ténacité » pour mener à bien ce projet, s’est d’ailleurs souvenue le maire (PS) Annie Guillemot dans son discours. Patience qui permet aujourd’hui à tous de se réjouir de voir « le rêve de la communauté de Bron Terraillon se réaliser », soulignait Benaïssa Chana.

Huit ans après, la première pierre, annonciatrice du début des travaux, vient d’être posée route de Genas. La mosquée devrait coûter 1,3 million d’euros, et l’appel aux dons des fidèles a été largement lancé hier, pour financer la construction. Pour que d’ici quelque temps, comme le soulignait le maire, il puisse y avoir à Bron « des églises, une synagogue et une mosquée. »

A propos de l'auteur

La Rédaction D&M
La Rédaction D&M

Journal des Mosquées de France : Actualité | #Islamophobie | Événements | Histoire | Chroniques | Éducation | Spiritualité

Soyez le premier à réagir à cet article "Bron-Teraillon (69) : la première pierre de la mosquée est posée"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*